COMMUNIQUE DE LA CDPA

La CDPA a appris avec stupeur la répression sauvage à laquelle se livrent les autorités togolaises sur les populations de l’Oti depuis le 6 novembre 2015, au motif de vouloir restaurer la fameuse faune de la Kéran de triste mémoire. On dénombre aujourd’hui au moins cinq morts dont trois écrasés par des chars aux dernières nouvelles.


La CDPA s’insurge contre cette violence gratuite des autorités togolaises sur de paisibles populations qui réclament pacifiquement leurs droits à être associées aux projets qui concernent leur milieu.

Il est inconcevable pour la CDPA que ce projet de faune qui a été source de tant de souffrances et de rancœurs par le passé puisse être relancé sans un esprit participatif.

La CDPA se demande ce que viennent chercher les armes de guerre dans un exercice de maintien de l’ordre !

La CDPA demande aux autorités togolaises d’arrêter immédiatement cette répression et d’entrer en négociation avec les populations concernées avant qu’il ne soit trop tard !

La CDPA présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées et réaffirme son soutien aux populations en lutte pour leurs droits.

Fait à Lomé ce 7 novembre 2015
La Secrétaire Générale


Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.