Togo: Jean-Pierre Fabre ne prendra pas part aux festivités de l'indépendance

Des festivités sont organisées pour célébrer le 56e anniversaire de l'indépendance du Togo, le 27 avril. Mais le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, n'entend pas commémorer l'événement aux côtés des autorités togolaises même si une invitation lui a été adressée. Pour lui, les conditions ne sont pas réunies et il ne compte pas jouer les faire-valoir.
Pour sa première sortie en tant que chef de file de l'oppositionJean-Pierre Fabren'y est pas allé de main morte. Debout sur un pupitre, la lecture de son texte est d'un ton solennel, forçant le timbre sur les mots importants. C'est donc un chef qui a la parole. Il s'attaque directement au régime RPT/UNIR (Le Rassemblement pour le peuple togolais, Union pour la République, au pouvoir) qui, selon lui, se refuse à tout dialogue.
Il égrène point par point ses griefs, à savoir entre autres le non-respect des engagements pris par le gouvernement concernant les réformes politiques et électorales, le refus de mettre en œuvre les recommandations de la Commission vérité justice et réconciliation, de rétablir dans leurs droits les représentants de CAP 2015 arbitrairement exclus de la Commission électorale nationale indépendante, etc.
Et le chef de file de l'opposition conclut : « C’est dire que les conditions ne sont pas réunies pour que le chef de file de l’opposition prenne part à des manifestations officielles aux côtés des autorités togolaises dont les paroles et les actes manifestent quotidiennement la volonté de se maintenir au pouvoir par tous les moyens, même la violence. »
En clair, Jean-Pierre Fabre, dans le manteau de chef de file de l'opposition, ne jouera pas au pantin, encore moins au faire-valoir. Il n'a pas oublié ce jeu de rôle qui a fait perdre à son ancien mentor toutes ses plumes aux yeux de ses anciens militants.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.