TOGO: BILAN DE L'ANNEE SCOLAIRE 2015-2016.


Qu’il s’agisse du  BAC 2, du probatoire, du BEPC ou du CEPD, les résultats issus de tous ces examens laissent des impacts de désolation  sur le monde éducatif au Togo. La situation parait très inquiétante d’autant plus que le rendement des candidats que ce soit en classe où aux sorties des tests de fin d’année laisse à désirer. 

Une baisse drastique du niveau des élèves avec  à la clé des répercussions directes sur le taux de réussite : environ 30% dans l’ensemble (BAC 2 : 44%). Le comble serait que certaines indiscrétions font état du repêchage des élèves dont la moyenne serait  08.

En dépit du fait que l’année scolaire 2015-2016 soit passée dans de bonne condition (sans aucun incident), l’on se demande quelles sont les vraies raisons de cette dépression. 

Comment situer les responsabilités ?
Une chose est certaine, les responsabilités sont partagées et se situent à plusieurs niveaux :

La qualité des cours dispensés par les enseignants
L’aptitude des enseignants à vraiment répondre aux attentes des élèves(le niveau des enseignants est donc à revoir)
Les moyens techniques, matériels et financiers dont disposent les enseignants ;
Le cadre infra-structurel dans lequel se font les études.
La vétusté du système et programme d’enseignement au Togo
La prédisposition des élèves à étudier

Certains élèves qui imaginent leur avenir déjà hypothéqué en voyant leurs ainés diplômés en chômage
Les élèves s’adonnent trop à des choses inutiles au lieu de s’accrocher à leurs études (le goût du sexe, usage tronqué et abusif des réseaux sociaux (wathasapp, face book ……)
L’irresponsabilité de certains parents à offrir à leurs enfants des conditions d’étude propices

Cette situation  risque de porter dans les années à venir un coup dur aux perspectives de développement car l’éducation constitue un des facteurs indicateur de développement  d’un pays. 

Un travail de bulldozer revient à nous tous en tant que citoyens et au gouvernement togolais en vue de rétablir l’image du Togo sur le plan éducatif  comme ce fut le cas dans les années passées. 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.