Le glaucome, un tueur silencieux de la vue (première partie)

Caractérisé par la destruction du nerf optique suite à une élévation de la tension oculaire, le glaucome est une affection de l’œil avec pour particularité que seul un diagnostic pourrait déterminer son existence chez une personne atteinte. Sans diagnostic, l’affection évolue sans que le malade ne s’en rende compte de l’état défectueux de son œil. Ce qui peut conduire à la cécité d’où le qualificatif de tueur silencieux de la vue. Dans la première partie consacrée à cet article, nous mettrons l’accent sur les sources et formes du glaucome.
 
Les causes du glaucome

Les causes du glaucome ne sont généralement pas connues dans plusieurs cas même si l’on estime que la prise de certains médicaments en particulier les stéroïdes, représente un risque probable. Certaines recherches pencheraient aussi vers l’alimentation puisqu’on parle ici de la variation de la tension oculaire. Mais comme on le dit, tous les chercheurs s’accordent à dire que la source de ce type d’infection de l’œil reste globalement méconnue.

Les formes ou types de glaucome

Il existe plusieurs types de glaucome. Quoi que tous aient une même finalité, à savoir entrainer la cécité par la destruction des fibres du nerf optique, les mécanismes pour y arriver ne sont pas toujours les mêmes. On distingue ainsi :

Le glaucome congénital

Ici, l’enfant nait avec cette affection et grandit avec elle si aucun diagnostic ne la révèle pour qu’on puisse administrer la thérapie convenable.

Le glaucome secondaire

Comme son nom l’indique, cette forme de glaucome survient à la suite d’autres affections de l’œil telle la cataracte, ou aussi après la prise intempestive de certains médicaments tels que les stéroïdes. Donc il faut avoir un œil vigilant sur l’automédication c’est-à-dire prendre soit- même des médicaments sans prescription préalable d’un médecin.

Le glaucome à angle fermé ou le glaucome aigu

C’est un type d’affection de l’œil qui est rarement fréquent au sein de la race noire. La douleur de l’œil caractérise particulièrement ce cas. Cette douleur doit obliger la victime à rechercher l’aide d’un ophtalmologue.

Le glaucome à angle ouvert

C’est le type le plus fréquemment rencontré, surtout chez les personnes de plus de 40 ans. C’est aussi à ce type qu’est attribué le qualificatif de " tueur silencieux de l’œil ". Son diagnostic révèle la présence d’une papille (tête du nerf optique)  suspecte ou la glaucomateuse évidente. 

Rendez-vous pour le prochain numéro pour une meilleure connaissance de cette maladie qu’est le glaucome.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.