Le Togo adhère à la convention sur le free roaming dans l'espace CEDEAO



Depuis le 4 janvier 2017, le Togo par le biais du ministère des Postes et de l’Economie Numérique Cina LAWSON a signé un accord sur le free roaming à Dakar au Sénégal.

A partir du 31 mars prochain, le free roaming sera effectif dans les 7 pays signataires de l’accord d’Abidjan. L’objectif d’un tel accord est de garantir des appels extérieurs à des coûts réduits et renforcer la cohabitation entre les peuples et la promotion d’un marché commun.

 Le Togo 7ème pays de l’Afrique de l’Ouest après le Sénégal, le Burkina-Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire, la Sierra Léone et la Guinée Conakry, marque ainsi son adhésion. Il faut noter par ailleurs que cette volonté des chefs d’Etat de ces pays s’est traduite par la signature d’un protocole d’accord sur le free roaming entre le ministre des Postes et de l’Economie numérique du Togo et celui des Postes et de Télécommunication du Sénégal. En effet, le free roaming signifie que la surtaxe internationale des appels passés par les voyageurs sera supprimée au sein des pays signataires dudit accord. 

Les nouvelles technologies de l’information sont devenues incontournable, a laissé entendre le ministre des Postes et Télécommunication du Sénégal, Yaya Abdoul KANE, « Je pense bien que c’est un premier pas qui a été mis en avant avec la suppression du roaming mais également d’autres projets pour qu’on puisse avoir au niveau Africain un marché commun et un espace communautaire commun. Je profite donc de l’occasion pour féliciter le Togo pour avoir marqué son adhésion à ce projet panafricain et qui est d’une importance capitale », a-t-il souligné.

Encore faut-il rappeler que ledit accord concerne pour l’heure les appels téléphoniques. Il résulte donc de la vision commune des chefs d’Etats Africains de supprimer les taxes en vue de faciliter les communications entre les pays de l’espace communautaire. Ce qui veut dire que les frais d’itinérance vont baisser de façon significative pour toute personne qui se déplace dans ces pays et qui utilise la carte Sim d’un opérateur de téléphonie mobile Moov Togo ou Togo cellulaire. Comment cela va-t-il fonctionner ?

« Lorsque l’on quitte le Togo pour se rendre au Burkina-Faso par exemple, fait savoir le ministre des Postes et de l’Economie numérique, vous allez avoir la carte Sim du Togo et payer le même coût comme si vous êtes à l’intérieur du Togo. La réception d’appel sera donc gratuite. Bref les coûts seront baissés ».

En somme, cet accord vient renforcer la coopération entre le Togo et les pays de la sous-région qui souhaitent collaborer dans le domaine des Technologie de l’Information et de la Communication (TIC) en vue du renfoncement de leur politique d’intégration.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.