Togo : L’ONG AIMES-AFRIQUE associe les médias dans la vulgarisation du code de la santé


Amener les populations à disposer des moyens les permettant d’améliorer et soutenir leur santé par le processus de la promotion de la santé à travers  les informations crédibles disponibles, c’est la quintessence de l’atelier de formation organisé par l’ONG AIMES-AFRIQUE à l’endroit des journalistes du 25 au 28 janvier 2017.

Après les sages-femmes et les infirmiers la semaine passée à Kara, c’est le tour des professionnels des médias d’être outillés sur les dispositions du code de la santé. Le code de la santé, promulgué en mai 2009, reste jusqu’à ce jour méconnu des acteurs de la santé et surtout du grand public, et donc il va falloir procéder à sa vulgarisation.

L’ONG AIMES-AFRIQUE, consciente donc de la portée de cette tâche, et vu que les médias sont des acteurs non négligeables dans le relais des informations, a décidé d’associer les journalistes pour la circonstance, ceci dans le but de les amener à s’engager pleinement dans l’atteinte des objectifs de développement durable, la promotion des soins de santé en milieu rural et la vulgarisation du code de la santé dans les cinq (05) régions du Togo. 

Au total une trentaine de journalistes prennent part à cet atelier de formation qui va les donner des outils nécessaires dans la réalisation des émissions, des interviews, dans la production des articles de presse, des documentaires en matière de la santé humaine afin de mettre à la disposition des populations des informations utiles.

" En ce qui concerne la santé des populations, il y a la notion de la promotion de la santé qui est ce processus qui confère aux populations les moyens d’améliorer leur santé et donc de soutenir leur propre santé. Il est donc compréhensible que pour assurer cette promotion, il faut que les populations aient l’information, et pour que les populations aient l’information il faut que les médias soient associés à l’accompagnement des acteurs de la santé pour la vulgarisation de ces informations notamment le code de la santé qui reste à ce jour méconnu des acteurs de la santé et des populations en général ", a fait savoir Docteur Michel KODOM, Président de l’ONG AIMES-AFRIQUE en marge de cet atelier de formation.

Il faut rappeler que cette formation intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat entre l’ONG AIMES-AFRIQUE et le Conseil national des patrons de presse CONAPP. 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.