Togo: Ouverture de la 4ème conférence maritime du Togo pour mieux défendre les intérêts du Togo en mer


Recenser et faire porter par les administrations concernées, les textes d’application du nouveau Code de la marine marchande et de la loi relative à la réglementation de la pêche et de l’aquaculture. Analyser le positionnement du Port Autonome de Lomé (PAL) au niveau sous régional. Partager le contenu du projet de document du cadre stratégique pour le développement d’une économie bleue au Togo. Tels sont les objectifs assignés aux experts et acteurs des secteurs publics et privés ayant des intérêts en mer.

Réunis pour deux jours dans un hôtel à Lomé, les participants à la 4ème édition de la conférence maritime organisée par le Haut conseil pour la mer, réfléchiront afin d’établir des programmes de formation ou de renforcement de capacité des juristes dans le domaine.

« Vous serez emmenés, a dit le Premier ministre Komi Sélom Klassou à l’ouverture des travaux, à réfléchir sur les enjeux liés à la gestion efficiente du Port Autonome de Lomé (PAL), une plateforme dont les infrastructures et les équipements modernes forgent l’attractivité mais qui doit faire face à la concurrence des autres ports de la sous-région ; à vous imprégner du contenu du projet de document du cadre stratégique pour le développement d’une économie bleue durable au Togo avec l’appui financier de la Banque mondiale. Ce travail ne peut se faire, de façon efficace, que dans une démarche participative, inclusive et interactive ».

Celui-ci a surtout rappelé aux participants les missions essentielles qui seront les leur durant les deux jours de travaux. Ces missions, a-t-il fait savoir, seront d’améliorer la collaboration entre les différentes administrations travaillant sur la question, faire la revue des principales recommandations issues de l’audit de l’Organisation maritime international (OMI) et établir le point des différents textes d’application des lois votées dans le domaine maritime.

Depuis 2014, le Togo a procédé à plusieurs réformes dans le domaine maritime qui ont conduit à la création de l’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM), dont la mission consiste à renforcer l’action en mer des administrations publiques et à coordonner les efforts intersectoriels dans le but de défendre les intérêts maritimes du Togo.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.