Togo : La ville de Tsévié sur la voie de la modernisation grâce à l’Union Européenne


La convention des maires pour l'Afrique Subsaharienne s'est tenue jeudi dans la grande salle de la mairie de Tsévié (35 Km au Nord de Lomé) en présence de Nicolas Belanga-Martinez, Chef de Délégation de l'Union Européenne au Togo et de Michel Houxidjo, chef de service de Planification à la mairie de Tsévié. Cette rencontre entre dans le cadre du lancement officiel du Programme de Promotion de l’Énergie pour le Développement (PPED).

Ce programme concrétise le contrat de subvention ENERGY, signé en novembre 2016 et qui fait suite à la COP 22, dans le cadre de la nouvelle politique climatique « décarbonée ».

Il a pour objectif, ont confié les participants à l’Agence de presse Afreepress, de faciliter l'accès durable des populations aux services essentiels dans la commune de Tsévié et ses environs à travers de nouvelles structures énergétiques. Dans cette perspective, la ville de Tsévié, chef-lieu de la région Maritime sera très bientôt dotée de vingt-cinq (25) panneaux solaires, de kits solaires particuliers et communautaires, des lampadaires solaires et de nouveaux foyers écologiques.

Il est également annoncé la mise en circulation de deux bus de 50 places pour relier Tsévié à la capitale Lomé. L’objectif selon les initiateurs, est de stimuler la mobilité des provinciaux vers la capitale.

Ce projet est une composante de (7) sept autres projets pilotes qui sont exécutés sur le continent africain. Il a pris forme grâce au financement de l'Union Européenne (UE) qui injecte 502 millions de Francs CFA sur un budget total de 627 millions de Francs CFA, ce qui représente 80% du montant global.

Nicolas Belanga-Martinez a, au cours des travaux, dit tout son « espoir » de voir ce projet servir de « ligne directrice au gouvernement togolais » et toucher à l'avenir, d'autres localités du pays.

Le chef de service de Planification à la mairie de Tsévié, Michel Houxidjo a pour sa part, déploré les délestages récurrents auxquels la ville de Tsévié fait face et les difficultés que rencontrent les populations pour se rendre à Lomé. Ce projet, s’est-il réjoui, sera donc un moyen de « lutter contre la dépendance énergétique par la stimulation des activités sociales et économiques ».

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.