Togo:Le port autonome de Lomé dans la dynamique de la simplification du trafic maritime


Le secteur maritime occupe aujourd’hui une place très importante  dans le développement économique et dans la création d’emplois. C’est à ce titre qu’un séminaire de formation, à l’intention des acteurs portuaires, se tient depuis hier à Lomé afin de les outiller des informations nécessaires devant contribuer à la fluidité du trafic maritime.

Organisé par la direction des affaires maritimes du port autonome de Lomé, ce séminaire de formation a pour objectif de promouvoir la simplification du trafic maritime et permettre à ces acteurs du secteur maritime de s’approprier les termes de la convention FAL, une convention qui vise à alléger les formalités administratives et portuaires.
" La sécurité et  la rigueur de la sûreté peuvent être accompagnées des mesures d’assouplissement qui appliqué par tout le monde, va permettre au trafic maritime  de se dérouler dans des conditions idéales. Il s’agit en fait de faire en sorte que le commerce maritime puisse être très efficace de manière à concourir au développement économique et social de nos pays " a déclaré Onora Koba, Coordonnateur régional de la coopération technique pour l’Afrique de l’ouest et du centre, en marge de ce séminaire de formation.

Il est à noter que cette séance de formation intervient quelques semaines après la signature de la charte de Lomé sur la sécurité, la sûreté maritime et le développement en Afrique et aussi au moment où le Togo s’est engagé dans le processus de ratification de la convention FAL et va permettre aux participants d’apprécier les réformes à mettre en œuvre. Pour chaque pays aujourd’hui, la préoccupation majeure réside dans la recherche de l’efficacité et de la performance du système logistique des transports surtout le transport maritime.
Pour Alfa Nébougaza, Directeur des affaires maritimes : " la mise en place du guichet unique par le gouvernement togolais a facilité l’accélération des formalités à l’entrée et à la sortie du port autonome de Lomé ".
Malgré que le Togo n’ait pas encore ratifié la convention FAL, on note dans la pratique que le pays applique déjà beaucoup de dispositions de cette convention.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.