Fermeture de Lcf: Pitang Tchalla passe à l’action


Une notification de retrait de fréquences vient d’être adressée au Directeur Général de LCF et City Fm conformément au projet de musèlement desdits médias selon le site d’information icilomé.

En dépit des condamnations des organisations de la société civile et politique, Pitang Tchalla est décidé dans son acharnement contre le groupe Sud Média. Le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel de la Communication (HAAC) aurait décidé sans consulter le comité élargi, de la fermeture de la chaîne de télévision LCF et de la radio City Fm.

Ce qui a poussé Zeus Aziadouvo, Ancien Directeur du quotidien Liberté, actuel Président du comité Presse Écrite à la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la communication (HAAC), à briser le silence et à saisir la cours suprême du Togo au sujet de cette fermeture de la station de radio City Fm et de la télévision LCF.

 
Accusé de n’avoir constitué aucun dossier, ni participé à l’appel d’offre de fréquences d'émission préalable et sine qua non avant toute émission, ou de n'avoir constitué pas de dossier auprès de la HAAC, les premiers responsables du groupe Sud Média ont apporté tous les justificatifs de leur existence légale.

Pour lever l'équivoque, ils ont également constitué de nouveaux dossiers à la HAAC en 2012 et en 2015 selon les précisions du Directeur Général des médias en question.

Sans avoir donné aucune suite aux nouveaux dossiers constitués, Pitang Tchalla pousse dans ses menaces et envoie des notifications de retrait de fréquences ce lundi 06 Février.

Si rien n’est fait, les Togolais seront privés de La Chaîne du Futur (LCF) et city ainsi que d'autres médias qui émettent pourtant depuis 2007.
Aux dernières nouvelles, huit (08) médias, radios et Télévisions seraient menacés par Pitang Tchalla.
 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.