Les Organisations de la société civile à l'école de la vulgarisation du code de la santé publique du Togo


Amener l’hôpital vers les populations et faire la promotion de la santé, c’est l’objectif premier que s’est assignée l’ONG AIMES-AFRIQUE, une ONG intervenant dans l’humanitaire. Pour y arriver, elle ne cesse de mener des actions sur le terrain en faveur des populations surtout les plus démunies. C’est en ce sens qu’elle a entrepris depuis un moment une série de formations des acteurs impliqués dans la problématique de la santé, avec pour mission, la vulgarisation du code de la santé.

En effet, promulgué depuis Mai 2009, le code de la santé publique du Togo reste jusqu’à ce jour largement méconnu des acteurs de la santé et aussi du grand public. Ainsi, après les sages-femmes, infirmiers et professionnels des médias, c’est le tour des responsables des organisations de la société civile en occurrence les organisations non gouvernementales et les associations localisées dans la région maritime, et qui opèrent dans la santé, de se frotter aux dispositions contenu dans ce document riche de 622 articles. 

Ils sont une cinquantaine de participants à prendre part à cet atelier, dont l’objectif est de les préparer à vulgariser d’une manière efficace et efficiente ce code. Le thème retenu « la promotion de la santé, de l’intention à l’action » en dit long.

Du 15 au 18 février 2017, ces responsables de la société civile seront outillés sur plusieurs thématiques : les principes fondamentaux du code de la santé publique, des OMD aux ODD, la compassion, l’engagement de AIMES-AFRIQUE dans la promotion de la santé, le plaidoyer, le marketing social et le réseautage. 

Au terme donc de cette formations, les participants sont appelés à vulgariser à leur tour le code de la santé dans leurs communautés et partout ailleurs pour l’atteinte des objectifs de développement durables liés à la santé à l’horizon 2030, afin de permettre aux populations d’appréhender eux -mêmes les enjeux majeurs de leur propre santé, la contrôler et la restaurer.

Somme toute, l’ONG AIMES-AFRIQUE compte mettre en synergie tous les acteurs concernés par la santé dans cette vaste campagne pour le bien-être des populations à la base.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.