Le Togo se dote d’un nouveau code minier


Dans le souci de réactualiser le code minier du Togo qui date de 2003 et qui se révèle être obsolète aujourd’hui, et aussi prendre en considération les aspirations profondes des Etats et de leurs populations dans la gestion des ressources minières, une séance de travail s’est tenue ce 15 février à Lomé pour valider un projet du nouveau document. 

Ce processus de relecture étant exigé dans tous les pays membres de l’UEMOA, cette rencontre organisé le ministère des Mines et de l’Energie en partenariat avec l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA), est axée sur Sous le thème : " Apportons nos contributions citoyennes pour une exploitation optimale et durable des ressources minières dans la communauté ". 

Cet atelier a vu la participation des représentants des communautés riveraines des zones minières  et les organisations de la société civile.
Selon Nestor Adjéhoun, le Directeur du développement et du contrôle minier, le document proposé pour validation tient compte des préoccupations de l’ensemble des acteurs du secteur. " L’UEMOA veut réviser le code de 2003 pour répondre mieux aux nouveaux défis auxquels fait face, aujourd’hui, le secteur minier dans l’espace", a-t-il confié.

Ce nouveau document permettra au Togo de mieux profiter des avantages de l’exploitation de ses ressources minières. " Dans ce sens, le concept responsabilité sociétale des entreprises (RSE) développé par le nouveau code oblige les entreprises à contribuer au développement local de leur zone d’implantation ", a-t-il ajouté.

Le code minier adapté oblige les exploitants des ressources minières à mettre l’accent sur le développement local et à faire profiter aux riverains les profits tirés de l’exploitation de leur sous- sol.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.