Revue de presse du 11 Février 2017


Réformes politiques au Togo : Awa Nana et le HCRRUN à l’école du…Rwanda, un pays « démocratique » !;-Paul Kagamé a fait sauter le verrou de la limitation du mandat pour rester au pouvoir jusqu’en 2034 ; écrit LIBERTE, quotidien privé dans les kiosques ce vendredi.

Liberté informe qu’une délégation d’experts rwandais est attendue au Togo dès ce dimanche 12 Février 2017 pour une visite de travail d’une dizaine de jours.

Selon Liberté, ladite délégation est censée partager l’expérience du Rwanda en termes de réformes constitutionnelles et institutionnelles de façon sectorielle, aussi bien avec les acteurs étatiques que non étatiques, pour permettre « une appropriation des différents mécanismes à mettre en place et des écueils à prévoir lorsqu’un pays s’engage dans le processus de réformes ».

Cependant, Liberté ne voit pas de bon œil le choix porté sur le Rwanda qui, d’après le journal, choque. « N’y a-t-il pas mieux que le Rwanda à choisir, si tant est qu’on veut vraiment faire les réformes constitutionnelles et institutionnelles ? », se demande Liberté.

Pour le journal, « le bon sens aurait voulu que l’on s’inspire des pays qui font en Afrique des efforts démocratiques, puisque les réformes de l’APG s’inscrivent dans l’enracinement, de la démocratie, l’avènement de la gouvernance, de l’alternance, le relèvement de la gouvernance politique et économique. Liberté cite des pays comme le Bénin, le Ghana, le Sénégal, etc. Personne ne trouverait à redire si cette mission attendue venait d’un de ces pays, fait savoir Liberté.

Autre titre du quotidien Liberté/Atelier sur le partenariat public-privé (PPP) et le droit à la santé : Des acteurs très sceptiques, rejettent le projet de contractualisation.

Lors de l’atelier, les débats ont tourné autour du panel « Les PPP et l’Agenda pour le Développement Durable », modéré par le SG de l’ISP, Baba Aye, et ont été scindés en deux : « problèmes et perspectives au Togo : contractualisation en cours dans le secteur de la santé au Togo, et les PPP : le rôle des syndicats et de la société civile.

Seulement voilà, au vu de l’importance du sujet, mais faute du temps imparti, il a été exprimé le vœu d’associer les autres acteurs intervenant dans le secteur de la santé dans les discussions afin que tous les angles du projet soient étudiés et passés à la loupe.

LE RENDEZ-VOUS, Hebdo paru ce vendredi, écrit : Interview du Prof Atchi Walla : « Le diagnostic du cancer est presqu’une condamnation à mort dans nos pays… ».

Dans son interview, le Prof aborde la question de la vie syndicale, les ambitions médicales, comment éviter que certains diagnostics continuent par être un fatalisme en médecine, le parcours vers le professorat, etc.

Dans un autre titre, le Rendez-vous précise l’Impossible miracle pour un mariage contre nature.

Au sujet de la LCF et Citty Fm, le Rendez-vous écrit à sa Une/Fermeture arbitraire de Lcf : SUD MEDIAS saisit la Chambre administrative de la Cour Suprême.

Selon le journal, depuis sa libération, l’ancien ambassadeur Pascal Bojdona s’est caché derrière un mur de silence. Mais cela ne semble pas assez pour calmer ses pourfendeurs.

Le Groupe Sud Média, c’est sa création. Présentement, écrit le Rendez-vous, la HAAC n’a pas manqué d’arguments pour retirer contre les textes de loi les fréquences à la télévision et à la radio de ce groupe.

L’ALTERNATIVE, Bi-Hebdo affiche à sa Une/ Santé : La contractualisation du ministre Mijiyawa sous le feu des critiques.

Dans le système togolais de la Santé, plus rien ne va. Dans les formations sanitaires, c’est une véritable descente aux enfers. Face à son échec dans sa politique à garantir un soin de qualité et une santé pour tous, l’Etat semble trouver une alternative en optant pour la contractualisation du secteur de la santé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) annoncé par le gouvernement il y a plusieurs mois.

Selon l’Alternative « l’initiative du gouvernement qui est perçue comme une démission de l’Etat face au secteur de la santé a essuyé de vives critiques de la part des participants ».

Le représentant du ministère de la Santé à cette rencontre, Dr Malou Koboyo, qui a fait une communication sur les « Problèmes et perspectives au Togo : contractualisation en cours dans le secteur de la Santé au Togo » en a encaissé sérieusement des coups.

Autre titre dans les colonnes du Bi-Hebdo L’Alternative est titré/A la découverte d’Amina J. Mohammed, une femme engagée au-delà des frontières.

Pour sauver l’univers des menaces auxquelles il est exposé, l’engagement reste la solution. Amina J. Mohammed s’y investit à travers de différentes actions. Connue pour sa détermination dans la protection de l’environnement, la Nigériane d’une soixantaine d’années occupe depuis janvier dernier le poste du Vice-secrétariat des Nations Unies chargé de cette thématique.

LE CANARD INDEPENDANT, Hebdo met à sa Une/Echanges de courrier et rencontre HCRRUN-CFO : A quel jeu jouent Awa Nana et Jean Pierre Fabre ? S’interroge le journal

La commission de réflexion sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles mise sur pied il y a quelques semaines est déjà à pied d’œuvre conformément à la mission à elle assignée.

Le Canard Indépendant rappelle que le 07 Février dernier, la commission a rencontré les responsables de l’Anc. Sans langue de bois, Jean Pierre Fabre a réitéré les closes prescrites par l’Accord politique global (APG) signé par les partis politiques en août 2006. Quitte à Faure Gnassingbé, de les faire appliquer.

L’autre point partagé dans les colonnes du journal est cette guerre de communiqué la présidente de HCRRUN et Jean-Pierre Fabre au sujet des calendriers remis par le HCRRUN à l’Anc. Pour le journal, la rencontre pour la réflexion semble être l’accalmie entre le parti de M Fabre et Awa Nana.

Sur un autre plan, le Canard Indépendant écrit/Lutte contre la corruption au Togo : L’administration, les impôts et la justice, trois secteurs à prioriser.

L’EVEIL DE LA NATION, Hebdo met à sa Une/ Réformes constitutionnelles et institutionnelles : Jean Pierre Fabre reste scotché à l’APG.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.