Revue de presse du jeudi 10 mars 2016

Les journaux parus en kiosque ce jeudi s’intéressent à plusieurs sujets qui font l’actualité au Togo.

La crise au sein du Comité d’action pour le renouveau (CAR) connaît un rebondissement. La Dépêche en parle à sa une en titrant : « Me Dodji Apévon craque et dévoile ».

« A l’allure où vont les choses, le CAR est au bord de l’éclatement »,prévient l’hebdo qui estime que les manœuvres sont orchestrées par Me Agboyibo. « Le plus grand roublard du pays est allé trop loin en voulant coûte que coûte reprendre les rênes du parti », précise-t-il.

Même son de cloche dans les colonnes du journal Le Correcteur qui écrit : « fourberie et sabotage de la lutte pour la démocratie et l’alternance au Togo, de l’UFC au CAR, Agboyibo sur les traces de Gilchrist ».Et le même journal de conclure que « la scission du CAR est irréversible ».

Forum de la semaine s’intéresse plutôt à la décoration par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au président de la Commission de la CEDEAO, le Burkinabé Kadré Désiré Ouédraogo.

« Une distinction à lui décernée par le président togolais en reconnaissance de » nombreux et loyaux services rendus par l’ancien diplomate et ancien premier ministre du pays des hommes intègres à la CEDEAO lors de son mandat de quatre ans qui arrive à terme », soutient-il.

Le Correcteur parle de corruption et d’impunité pour les criminels au sommet de l’Etat. Selon le journal, « le fossoyeur du FER, Ferdinand Tchamsi rebondit et devient contrôleur des grands travaux du Togo ».

Pendant ce temps, Forum de la semaine salue les résultats faits par le Togo dans le projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos. « Le Togo mieux noté que ses voisins par la Banque mondiale », écrit le quotidien.

Sur le guichet unique pour le commerce extérieur, le journal informe que la ministre du commerce, Legzim-Balouki est satisfaite des activités à la frontière Togo-Bénin.

Sur le plan social, les nouvelles ne sont pas bonnes. Selon Le Correcteur, le proviseur du lycée Danyi Elavanyo, du nom de Tsogblo Komi empoche les droits d’inscription au BAC et abandonne les élèves dans la nature.

« Le corps sans vie d’un garçon de trois ans retrouvé dans un puisard à Nyékonakpoè à Lomé », informe Forum de la semaine.

En sport, selon Le Correcteur, le nid des Eperviers est toujours  pollué. La Dépêche semble ramer à contre-courant de cette version. Ce journal, dans une interview accordée à El Hadj Amadou Wattara, membre du nouveau comité exécutif de la FTF, cite celui-ci qui dit : « Akpovy n’est pas un novice dans le football, nous allons surprendre les acteurs du football togolais et relevé le défi d’un football épanoui ».

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.