Revue de presse togolaise de ce jeudi 09 Février 2017


La fermeture de LCF et City Fm, la politique, l’économie, etc. sont entre autres sujets abordés par la presse togolaise  ce jeudi.

TOGO MATIN, Bi—Hebdo, titre à sa Une/Réformes / selon l’ANC: L’Accord Politique Global ou rien.

Selon le journal, l'Alliance nationale pour le Changement (Anc) ne compte pas participer aux négociations pouvant déboucher sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles, si l'on ne pose pas sur la table des discussions le bréviaire nommé conclusions de l'Accord politique global (APG).

A rappeler que "l’Accord Politique Global dont il est question a été signé le 20 août 2006 entre les acteurs politiques togolais. Le document recommande entre autres la limitation du mandat présidentiel, l’adoption du mode de scrutin uninominal à deux tours.

Sur le plan footballistique, Togo Matin écrit/Reconstruire l’équipe.

Après une Coupe d’Afrique des nations (CAN) ratée, les responsables du football togolais se donnent désormais pour objectif de qualifier les Eperviers pour la CAN 2019. Mais avec quelle équipe?, se demande le journal.

LE BATISSEUR, Hebdo dans les kiosques, écrit à sa Une/Médias/LCF et City Fm fermées : De nouveaux chômeurs sur le marché ;-Un règlement de compte entre Faure Gnassingbé et Pascal Bodjona selon Nicodème Habia.

Au Togo, le rétrécissement de l’espace de liberté d’expression continue. Après Radio X-Solaire, Légende Fm dans la mandature précédente, la Haac version Pitang Tchalla vient de s’illustrer négativement en retirant les fréquences de Lcf et de City Fm au motif saugrenu que les lesdits médias n’ont pas d’existence légale.

Selon le journal, une argumentation qui fait dresser les cheveux sur la tête ; ces médias émettant depuis plus de neuf ans et bénéficiant même de l’aide de l’Etat à la presse.

A en croire le Bâtisseur, « c’est plus de 70 journalistes et techniciens qui sont venus s’ajouter aux nombreux chômeurs fabriqués par le régime ».

Sur le plan politique, le Bâtisseur affiche dans un autre titre à sa Une/Politique/Sur la futile rivalité entre le CAR et les FDR : Dodji Apévon répond : « La haine viscérale exprimée avec autant d’énergie sur les médias…montre que notre départ fait réellement mal ».

LIBERTE, quotidien privé met à sa Une/Scandale HAAC-LCF et City Fm : Une bien mauvaise publicité pour Faure Gnassingbé.

La gouvernance générale de Faure Gnassingbé depuis son avènement au pouvoir en 2005 dans les conditions détestables est une suite de scandales, informe Liberté. Selon le journal, s’il y a un dont il aurait pu se passer en ce moment, c’est la fermeture de LCF et City Fm.

« Personne n’est dupe, derrière cette action dissimulée sous une pseudo-régulation des médias ou application des dispositions réglementaires, se cache un règlement ostentatoire de comptes de qui on sait à Pascal Bodjona », révèle le journal pour qui, une telle polémique est très loin de lui rendre service.

Liberté dans un autre article, écrit/Commerce et travaux publics : Reconstruction du marché de Kara : plus de 2 milliards surfacturés dans le budget.

Les autorités togolaises arriveront-elles un jour à poser des actes qui ne suscitent pas d’interrogations ?, se demande Liberté. Parce que là où il y a des chiffres et qu’un regard avisé ne contrôle pas les faits et gestes, le risque à la corruption n’existe pas.

« Dans le cas de la reconstruction du marché de Kara dont les travaux ont démarré en septembre 2016, deux sociétés se sont adjugé les deux lots pour un coût de 3,483 milliards Fcfa. Mais, écrit Liberté, des fouilles dans les prévisions au budget font ressortir un dépassement de plus de 2 milliards Fcfa.

FORUM DE LA SEMAINE, quotidien privé dans les kiosques, écrit/Mouvement d’humeur sur le nouveau chantier du ministère de l’Economie et des Finances : Les employés s’insurgent contre le licenciement d’un maçon.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.