Togo: Non à la discrimination dans l'octroi de la nationalité.

Amener les décideurs à améliorer la législation togolaise pour assurer l’égalité des droits dans l’octroi des nationalités c’est les soucis majeurs d’un atelier tenu à Lomé le mardi de 07 février passé et qui a réuni les acteurs de la société civile. Axé sur le thème « des avancés notoires et défis à relever plaidoyer pour l’égalité des droits en matière de nationalité ».

 Cet atelier vise à promouvoir le droit à la nationalité pour tous au Togo en bannissant toute discrimination dans l'octroi de cette pièce administrative prouvant son appartenance à une nation.Le cas des apatrides prouve à suffisant qu'une personne dépourvue de nationalité est du coup privées des droits qui devraient être les siens en tant que citoyen.

" L'ordonnance de 1978 organisant le code de la nationalité au Togo comporte en son sein beaucoup de discriminations qui persistent encore, d'où le besoin d'organiser le dit atelier. A travers cet atelier, il va falloir qu'ensemble avec le gouvernement qu'on puisse aboutir à un plan d'actions pour le nom du Togo soit enlevé sur la liste des pays qui ont au sein de leur législation les discrimination  en matière de la nationalité " a fait remarquer Maitre Stéphanie Nabédé, présidente de  l’association question de femmes en .

Pour la Directrice de la nationalité Mme kpatcha Tchamdja koboyo : " L'objectif de l'atelier est de rassembler les différentes innovations contenues dans des textes éparses adoptés après l'ordonnance de 1978 dans un seul texte. Il faut donc réviser cette ordonnance afin que qui conque puisse se retrouver facilement lorsqu'il veut solliciter la nationalité togolaise ".

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.