Togo : Les agents de santé des régions maritimes et Lomé-commune outillés sur les soins en milieu rural par l'ONG AIMES-AFRIQUE

" La santé ne se définit plus seulement comme une absence de maladie, mais aussi comme un état de bien-être physique, psychique et psychologique ... " selon les termes de l'Organisation mondiale de la santé OMS.

Une trentaine d'agent de santé de la région Lomé-commune participe depuis ce mercredi matin à Lomé à un atelier de renforcement des capacités axé sur la problématique des soins de santé en milieu rural. Il est également question d'outiller ces agents de santé sur la pratique de la médecine humanitaire et le volontariat au sein du corps médical au Togo. " Engagement des agents de santé dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable : Problématique des soins de santé en milieu rural ", c'est le thème choisi pour ce rendez-vous.

Cette rencontre de quatre jours s'inscrit dans le cadre de la promotion de la santé au seins des populations par la vulgarisation à grande échelle du code de la santé publique du Togo ( 8 livres avec 622 articles), promulgué depuis mai 2009, mais qui reste largement méconnu de tous, y compris les agents de santé eux-même.

Initié par l'ONG AIMES-AFRIQUE ( intervenant dans les activités médico-chirurgicales humanitaires)
, avec l'appui du gouvernement togolais, du ministère allemand de la coopération (BMZ), de l’ONG Aktion Pit Togo Hile et du Cabinet Repere Consulting, cette rencontre, 20 ème du genre, marque l'épilogue d'un parcours entamé depuis octobre 2016 à Dapaong, passant par Kara, Sokodé, Kpalimé, bref les cinq régions du Togo.

Au total, se sont donc plus 1.000 acteurs qui ont été formés sur toute l'étendue du territoire ( journalistes, sages-femmes, société civile, agents de santé communautaires ASC et comité de gestion des structures sanitaires COGES, élus locaux). A terme, ces derniers doivent s'engager das la mise en œuvre des objectifs de développement durable au Togo surtout en matière de la santé.

" Aujourd'hui c'est la dernière formation inscrite dans le cadre de la vulgarisation du code de la santé publique du Togo et sur la promotion de la santé. C'est donc un bilan satisfaisant par rapport aux informations qui nous sont parvenues. Nous pouvons donc rever d'un Togo émergent et prospère à l'horizon 2030 si la logique est maintenue ", a souligné Mr Kokou Fayrouze, qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cet atelier en présence de Serges Délio Akoussah, Représentant de la Directrice régional de la santé Lomé-commune. Pour ce dernier : " Il est donc important d'associer les agents de santé à ce projet qui est de taille, sans quoi il est voué à l'échec ".

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.