Togo : Les ASP et COGES outillés sur la promotion de la santé communautaire

Ils sont au total une quarantaine d’agents de santé communautaire ASP et membres des comités de gestions des structures sanitaires COGES venus de sept districts des régions maritime et Lomé commune à prendre part à cette 19ème étape sur 20 d’une série de séminaires axée sur le renforcement des capacités à l’endroit des acteurs intervenant dans le secteur de la santé. Cette rencontre de quatre jours, initiée par l’ONG AIMES-AFRIQUE, et qui a débuté ce mercredi 22 mars 2017 à Lomé. 

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de la grande campagne de vulgarisation du code de la santé sur toute l’étendue du territoire togolais, une campagne lancée depuis octobre 2016. Le thème choisi est "  Promotion de la santé, développement des communautés : Quand la promotion de la santé implique les populations ". 

Les participants vont donc se frotter aux principes fondamentaux du Code de la santé publique du Togo afin de se les approprier, pour qu’à leur tour, ils puissent faire la vulgarisation dans leur milieu respectif et sur le terrain de leurs activités. Il s’avère donc évident de les inclure dans ce programme de ventilation massive du code de la santé surtout en milieu rural.

L’objectif de la présente formation est de renforcer les capacités des ASC et COGES qui sont les acteurs principaux des structures de santé de base dans les communautés mises en place par le gouvernement et dont la promotion de la santé s’impose comme un facteur de développement des communautés. Il s’agira fondamentalement d’outiller les participants sur les bonnes pratiques en santé communautaire, partager avec les participants les principes fondamentaux du Code de la santé publique du Togo, renforcer le leadership des Responsables de Comités de Gestion et Agents de santé communautaires œuvrant dans le domaine de la santé, afin de contribuer d’une façon efficiente et efficace à l’amélioration des qualités des soins de ces populations et à l’atteinte des objectifs de développement durable au Togo.

" Cette formation doit avoir un effet positif sur la capacité d’intervention des ASP et membres de COGES pour un fort engagement dans la vulgarisation du code de la santé publique du Togo ", a affirmé Docteur Michel KODOM, Président de l’ONG AIMES-AFRIQUE.

Le code de la santé qui a été promulgué depuis mai 2009, reste très méconnu des acteurs de la santé et plus encore de la population, d’où la nécessité aujourd’hui de le propager pour promouvoir la santé à tous les niveaux de la société togolaise. 1000 acteurs sont donc concernés par cette série de formation à savoir les sages-femmes, les journalistes, les acteurs de la société civile de la santé, les chefs traditionnels et élus locaux, qui en ont déjà bénéficié. 

La représentante du Directeur de la santé de la région maritime, Docteur DOUBIA Epouse TEOURI, médecin chef du CMS Agoè-nyivé, présente à la cérémonie d’ouverture a salué l’initiative de l’ONG AIMES AFRIQUE, puisque pour elle : " La méconnaissance des dispositions de ce code constitue un frein énorme à la promotion de la santé pour tous "
Etaient également présents les représentants du préfet du Golfe et le représentant du Directeur de la santé Lomé commune.

Ce programme de vulgarisation du code de la santé du Togo a reçu l’appui du gouvernement togolais, de la coopération allemande, d’Action PIT Togo Hilfe e.v. et du Cabinet REPERE CONSULTING

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.