Trop c’est trop, les togolais disent non à la nouvelle augmentation des prix des produits pétroliers

C’est par un mouvement spontané que les togolais ont pris d’assaut les rues de Lomé ce mardi 28 février 2017, bloquant tout accès à la circulation. Origine de ces mouvements d’humeur, une nouvelle hausse des prix des produits pétroliers. 
Des  échauffourées d’une intensité inouïe ont été enregistrées dans plusieurs quartiers de la capitale (GTA-Bè-Agoè-Colombe de la paix) : coups de gaz lacrymogènes des forces de l’ordre contre jets de pierres et brulure de pneus des manifestants. Cette nouvelle révision des prix des produits pétroliers intervient tout juste un mois après la précédente 
(26 janvier 2017).

Déterminés,les manifestants notamment les conducteurs de taxi et taxi-moto, ont paralysé la capitale toute la journée de ce mardi. Un bus de la société de transport SOTRAL a même été incendié. On déplore un mort, tué par balle.

On appelle le gouvernement à ses responsabilités.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.