La vaccination comme moyen efficace de lutte contre le cancer du col de l'utérus

La quatrième campagne de vaccination au VPH contre le cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles a été lancée ce mardi à Lomé sous les hospices su ministre de la santé le Professeur Moustafa Mijiyawa.

Cette quatrième campagne de vaccination consiste à administrer la deuxième dose  du vaccin VPH à 15 000 jeunes filles togolaises de dix ans contre le virus du papillome humain. Ces jeunes filles sont celles qui ont été vaccinées lors de la précédente campagne dans les districts de Tchamba et Golfe.

Ce projet pilote a pour but d'évaluer la couverture, la faisabilité, l'acceptabilité et le coût de la mise en œuvre des interventions en vue d'une introduction nationale du vaccin VPH d'ici 2018. Pour les autorités sanitaires du Togo, les phases précédentes de cette campagne ont eu un succès extraordinaire.

"  Nous y accordons un grand prix à ce projet de vaccination contre le cancer du col de l'utérus, parce que s'il est bon d'aller mieux, il mieux d'aller bien c'est-à-dire la nécessité de la prévention ", a déclaré le ministre de la santé Professeur Moustafa Mijiyawa, en marge de cette cérémonie de lancement.

Il faut noter que cette quatrième campagne est la dernière  de la phase de démonstration et prendra fin le 02 juin prochain. Elle permettra aux autorités sanitaires du Togo de mobiliser les ressources nécessaires auprès des partenaires nationaux et internationaux.

"  Le projet de démonstration qui a duré deux années s'est bien comporté, il y a eu de bonnes réactions de la part des populations, de la part des agents de santé. On peut dire qu'à ce stade le vaccin a été bien accepté.... Dores et déjà nous pouvons dire que ce vaccin pourra être étendu à tout le territoire " selon la représentante de l'OMS au Togo Lucile Imboua.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.