L’Afrique du Sud surclasse encore le XV de France

Le deuxième test-match des Bleus face aux Springboks a tourné à la correction. Une semaine après un premier revers, la France a de nouveau mordu la poussière à Durban ce samedi 17 juin (37-15). Même présentée comme moins forte qu’auparavant, la sélection sud-africaine conserve une marge importante sur un XV de France bien pâle.
Dix petites minutes d’espoir et une défaite à peine moins cuisante que la précédente. Ce samedi au Kings Park Stadium de Durban, l’équipe de France de rugby a vécu un nouveau match difficile face à l’Afrique du Sud. Le deuxième test-match entre les deux nations a encore tourné en faveur des Springboks, nets victorieux devant leur public (37-15).

Un début prometteur, puis écran noir

Le coup de gueule de Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, n’a pas eu l’effet escompté. Au rayon des points positifs, tout juste peut-on relever que les Français ont inscrit un point de plus que lors de la défaite du premier test-match du 10 juin (37-14). C’est mieux… mais ça reste dérisoire. Ce samedi, il y avait encore un niveau d’écart entre les deux équipes.
Pourtant, les hommes de Guy Novès ont pris un bon départ. Dès la 3e minute, les Bleus filent côté gauche le long de la ligne de touche avec Virimi Vakatawa et Kévin Gourdon, et Scott Spedding parvient à aplatir in extremis. Baptiste Serin transforme et lance bien la France, mais l’espoir s’envole très vite.

Elton Jantjies, impeccable au pied, maintient l’Afrique du Sud dans le coup. Puis Jan Serfontein inscrit le premier essai (20e). Peu après, François Trinh-Duc commet une grosse erreur : Siya Kolisi en profite et les Springboks se détachent (27e).

Une deuxième correction consécutive malgré l’avertissement de Laporte

Méthodiques, sûrs d’eux, les Sud-Africains submergent une équipe de France en manque de confiance et d’efficacité. L’agressivité manque à l’appel et les Bleus ne parviennent pas à concrétiser leurs occasions : ils bousculent leurs adversaires mais sont incapables de percer leur défense. Bernard Laporte n’a sans doute pas apprécié, lui qui a demandé plus d’énergie aux joueurs, quitte à irriter le sélectionneur Guy Novès…

Le match vire à la correction dans les dernières minutes. Coenie Oosthuizen enfonce la défense tricolore (68e), et Elton Jantjies rajoute un dernier essai dans les ultimes instants (79e). Les Bleus, trop fébriles, craquent. C’est presque trop facile pour les Springboks. Entretemps, Damien Penaud était parvenu à enrayer légèrement la débandade française (71e).

C’est toujours ça de pris, mais à l’arrivée, ça ne pèse pas bien lourd sur la balance du XV de France : c’est une seconde correction consécutive pour eux face à l’Afrique du Sud. Le capitaine Guilhem Guirado espérait sans doute autre chose pour son 31e anniversaire. Il reste aux Bleus un dernier test-match, le 24 juin, face aux Springboks pour sauver l’honneur. A la lueur de deux précédents rendez-vous, l’équipe de France peut redouter cette dernière sortie de la saison…

rfi.fr

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.