Le Sommet citoyen sur le Protocole de démocratie et de la bonne gouvernance de la CEDEAO se déroule à Lomé

Lomé abrite depuis ce 13 juillet le Sommet citoyen sur le Protocole de démocratie et de la bonne gouvernance de la CEDEAO, une initiative des Universités sociales du Togo.

Pendant trois (03) jours, les participants et panélistes venus de différentes sociétés civiles et organisations syndicales vont se renforcer les liens et dégager ensemble leurs position commune et stratégies pour plaidoyer en faveur d'une relecture du protocole A/SP1/12/ 01 relatif au mécanisme de prévention, de gestion et de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité.

L’objectif de cette rencontre est de permettre aux organisations de la société civile de s'approprier le Protocole et faire des propositions afin qu'il serve les intérêts des citoyens de la CEDEAO. Ce Protocole de bonne gouvernance de la CEDEAO, adopté le 21 décembre 2001 à Dakar, est directement rattaché au Protocole de Lomé signé et adopté en 1999. Pour mémoire, les Chefs d'Etat avaient prévu à Dakar en 2001 adjoindre un protocole dit additionnel.

" Il était important de revenir sur le sujet pour marquer l'implication de la société civile dans ce protocole. La société civile ne s'est pas suffisamment impliquée dans l'élaboration de ce document et surtout dans son application et dans sa vulgarisation ", nous a confié Dosseh Ekoué David, Coordonnateur des Universités sociales du Togo à l'ouverture des travaux ce jeudi au siège de la CEDEAO à Lomé.

Plusieurs thématiques sont à l'ordre du jour des échanges à savoir : " Bonne gouvernance, un vecteur fiable de démocratie et de développement", " Bonne gouvernance et citoyenneté : rôle des sociétés civiles africains ", " L'Armée et les forces de sécurité dans un Etat démocratique" .......La rencontre prend fin le 15 juillet prochain.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.