Le Togo s'active pour le 16ème Forum AGOA prévu à Lomé

Le Togo abrite du 08 au 10 août prochain le 16ème forum de l'African Growth and Opportunity Act AGOA. En prélude à ce grand rendez-vous d'affaires et de commerce entre l'Afrique et les Etats-Unis d'Amérique, des travaux préparatoires à l'initiative du comité d'organisation de l'évènement se déroulent sur toute l'étendue du territoire national.

Toute la semaine, le comité d'organisation a sillonné toutes les régions du Togo dans le but de sensibiliser les différentes couches socio-professionnelles sur les enjeux de cette rencontre et les retombées économiques que va générer AGOA pour l'Afrique et le Togo en particulier.

AGOA, c'est cette loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique votée par le congrès des Etats-Unis et promulguée en 2000 sous l'égide du Président Bill CLINTON. Elle donne l’opportunité s aux Etats africains élus au programme d'exporter sans taxes douanières leurs produits (agricoles, artisanaux...).

Seulement 1,23% des exportations du Togo vers les USA bénéficient des avantages de la loi sur la croissance (AGOA). selon l’analyse des experts, ce faible taux d'exportation s'explique par la capacité négligeable du pays en matière de transformation des produits locaux, la barrière linguistique, et surtout l’absence d’une politique d’accompagnement des acteurs désireux de profiter de l’AGOA. En 2016, les exportations des produits locaux togolais vers les USA sont estimées à 10 855 000 dollars US, dont 134.000 dollars sous AGOA. 

Le gouvernement, conscient de cette situation, lance une politique appliquée à l’accroissement des exportations sur l’AGO afin de booster ou maximiser les exportations togolaises dans un paysage en rapide évolution économique, a souligné Mme Dédé Ahouéfa, conseillère du Président Faure Gnassigbé et membre du comité d'organisation AGOA 2017. Des rencontres avec les opérateurs économiques ont eu lieu à cet effet notamment celui du jeudi 20 juillet.

Le thème retenu cette année est " Les Etats-Unis et l'Afrique, partenariat pour la prospérité à travers le commerce ".

Selon Germain Méba, Président de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo," les hommes d'affaires togolais doivent profiter de cette occasion pour élargir leur champs d'affaires avec les opérateurs économiques américains ".
Pour la bonne tenue de cette rencontre, le Togo n'a pas lésiné sur les mesures sécuritaires.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.