Togo : Les OSC appellent à l’apaisement et à l'entente mutuelle

Après la réaction de certains  partis politiques suite aux violences enregistrées dans certaines villes du Togo lors des manifestations organisées par le Parti National Panafricain PNP le 19 Août dernier, c’est le tour de la société civile Togolaise de réagir en demandant aux différents acteurs politiques et à la population toute entière de prôner la paix, seul gage d'un développement durable. 

Une conférence de presse a été organisée pour la circonstance ce jeudi 24 Août à Lomé, conférence au cours de laquelle une trentaine d'organisation de la société civile dont le CACIT, la CNSC, la LCT, Wanep-Togo, ASVITTO, STT, LTDH, UST, FNRR, REPAJOSEC....., la plus part membres des Universités Sociales du Togo,  a fait une déclaration à l’endroit du gouvernement et de toute la population Togolaise.
 
La société civile condamne les violences qui ont occasionné des pertes en vies humaine, des blessés et d'énormes destructions et dégradations de biens publics et privés principalement dans les villes de Sokodé, de Lomé, d’Anié et de Kara lors de ces manifestation. 

Au regard des analyses, la Société Civile Togolaise constate que la véritable cause de ces tensions et malaises est l’absence de mise en œuvre des accords relatifs aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, notamment l’APG, les recommandations de la CVJR, l'Atelier de HCRRUN de juillet 2016.

C’est fort convaincu que le Togo ne peut avancer et se développer sans la paix, que la Société Civile Togolaise invite les acteurs politiques et les autorités togolaises à la compréhension mutuelle.

La Société Civile Togolaise a également appelé à la responsabilité du chef de l’Etat en tant que première autorité et premier garant de la stabilité du pays, à œuvrer pour la concrétisation des différents accords tout en réglant de manière définitive les questions sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles dans l’intérêt des fils et filles du peuple Togolais.

Pour finir, les organisations de la société civile invitent la population à s’abstenir de diffuser sur les réseaux sociaux des images, textes et vidéos incitant à la violence et à la haine.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.