Togo : School Assur pour 02 millions d’élèves à partir de la rentrée prochaine


Après le cours primaire gratuit et le projet de cantines scolaires, le gouvernement togolais s’attaque désormais à la question épineuse de la santé des élèves sur toute l’étendue du territoire national. Pour ce faire, le gouvernement prévoit une couverture assurance santé pour ces élèves.

School Assur, c’est le nouveau programme d’assurance santé et accident pour deux (02) millions d’élèves (des cours primaires et collèges), a fait objet d’une convention conclue mercredi 30 Août à la Présidence de la République (Lomé) entre le Chef de l’Etat Faure E. Gnassingbé et les responsables de deux (02) compagnie d’assurance au Togo en occurrence NSIA et OGAR Assurance.

School Assur prendra effet à partir de la rentrée 2017-2018 au Togo. Une enveloppe de 3,5 milliards de FCFA sera déboursée par l’Etat togolaise pour couvrir cette première phase, et se sont seulement les élèves inscrits dans les établissements scolaires publics qui seront bénéficiaires de cette phase pilote.

Beaucoup d’écoles au Togo, surtout celles de l’intérieur, ne disposent de structures sanitaires pour la prise en charge des élèves en cas de maladie ou d’accident. Celles qui en disposent ne sont pas ou sont peu dotées de d’équipements et produits pour fournir des soins de santé adéquats aux élèves nécessiteux. Ce projet d’assurance santé et accident vient donc pallier cette carence, ceci pour l’intérêt supérieur des apprenants, afin de contribuer activement à leur régularité aux cours pour leur réussite. Ces élèves sont les élites de demain.

L’objectif est, selon les termes du Ministre de la santé le Professeur Moustafa MIJIYAWA, « d’arriver à une couverture assurance santé universelle au Togo », car toujours selon lui « si on ajoute à ces 2 millions d’élèves les bénéficiaires de l’INAM et de FNFI, on en arrive à 40 % de couverture au niveau national ».

Mais, la question principale que l’on se pose porte essentiellement sur l’opérationnalisation effective de ce programme. Sur quels critères les élèves seront-ils sélectionnés ? Y’a –t-il une assurance pour la pérennité de ce programme dans le temps et dans l’espace ?

D’ores et déjà, les parents d’élèves sont invités par le Premier Ministre Komi Klassou Sélom à mettre la main à la poche pour soutenir ce programme de couverture santé les années à venir.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.