La journée de la contraception célébrée ce 26 septembre

La journée internationale de la contraception a été célébrée ce 26 septembre partout dans le monde entier. Le but de cette célébration est d'informer les populations notamment les jeunes sur les différentes méthodes de contraceptives disponibles et opérationnelles dans les centres et services de santé.

 Dr M’Bortché Bingo Kignomon,gynécologue obstétricien, chef division médicale de l’Association Togolaise pour le  Bien-être Familial (ATBEF)   Une méthode contraceptive est un   moyen,  naturel ou artificiel mis à la disposition des individus ou des couples pour empêcher temporairement ou définitivement  la survenue d’une grossesse. 

En d'autres termes, la contraception a pour objectif principal de prévenir les grossesses précoces et indésirées et aussi permettre l'espacement des naissances. Le Togo a validé certaines méthodes qui sont généralement utilisées dans les centres de santé. Et selon Déla AGHOU, Responsable de la planification à l’Association Togolaise pour le  Bien-être Familial (ATBEF), il s'agit de :

1- Méthodes temporaire de courte durée d’action

Pour les méthodes temporaires de courte durée d’action on distingue 3 sortes, notamment  la méthode naturelle,  la méthode de barrière et  la méthode hormonale.

1. Les méthodes naturelles : méthode de jour fixe (MJF)ou encore le collier du cycle ,  Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée(MAMA).

1.1 La méthode de jour fixe est destinée aux femmes ayant un cycle compris entre 26 et 32 jours. Il s’agit d’un collier de 32 billes de différentes couleurs : une bille  rouge, 12 billes blanches, 19 billes marronnes et un curseur. Le premier jour des règles, on met le curseur  sur la bille de couleur rouge, au fur et à mesure que les jours passent, on déplace le curseur d’une bille à une autre. Lorsque le curseur est sur la bille marronne  cela veut dire qu’on peut faire l’acte sexuel  et lorsqu’il est sur la bille blanche, on doit s’abstenir des rapports sexuels si on ne désire pas avoir une grossesse.

Il est aussi important qu’une analyse préalable de cycle menstruel soit faite par la femme pendant une durée de 6 à 8 mois pour  connaître la fourchette de son  cycle menstruel.

Les avantages pour cette méthode c’est qu’elle est naturelle et ne modifie pas la physiologie de l’organisme. Elle permet également  aux couples de comprendre le phénomène de la fécondation et est moins chère, le collier se vend à 500 FCFA à l’ATBEF.

Le danger ou l’inconvénient c’est que l’échec est élevé car la femme est plus excitée durant la période de l’abstinence sexuelle (période ovulatoire). L’abstinence  peut entrainer la frustration dans le couple. Cette méthode ne protège pas contre les infections et maladies sexuellement transmissibles et le SIDA. Elle  est réservée uniquement aux femmes ayant un cycle compris entre 26 et 32 jours. Ce qui signifie que celles qui ont un cycle différent ne peuvent pas l’appliquer.

1.2 La MAMA, est une  méthode qui peut être utilisée par une femme qui allaite exclusivement au sein son enfant durant les six premiers mois suivant son accouchement. C’est la méthode qui utilise l’infécondité temporaire au moment de l’allaitement maternel en se basant sur l’effet physiologique de la succion pour supprimer l’ovulation. Trois conditions sont nécessaires pour l’efficacité de la méthode: absence de retour des règles (femmes en aménorrhée du post partum) dans les six premiers mois après l’accouchement, allaitement maternel exclusif à raison de 4 à 6 tétées par jour et que chaque tétée dure 10 à 15 minutes

Son avantage est qu’elle est naturelle et ne coûte rien. En plus l’allaitement exclusif est bénéfique pour son bébé. Le lait maternel est très riche pour le bébé et la succion du mamelon favorise la sécrétion de l’ocytocine, une hormone qui agit sur l’utérus et favorise sa rétraction.

Elle peut être difficile à pratiquer suite aux circonstances sociales ( certaines femmes fonctionnaires par exemple). Elle ne protège pas contre les infections et maladies sexuellement transmissible et le SIDA et n’est plus efficace après 6mois.
2. Méthodes de barrières

Il existe deux (2) méthodes de barrière.  Il s’agit de la  barrière mécanique et chimique. La première a pour  mécanisme d’action d’empêcher la rencontre des spermatozoïdes et des ovules et la seconde consiste à tuer les spermatozoïdes.
On distingue deux types de barrière mécanique: les préservatifs masculin et féminin.

2.1 Méthode de barrière mécanique est la seule méthode qui protège contre les  IST/ VIH/SIDA et les grossesses non désirées. C’est pourquoi le préservatif est qualifié d’une méthode de double protections.
Les présevatifs sont moins chèrs et sans ordonnances.  Ils peuvent aider à prévenir le cancer du col de l’utérus.

Par contre, Ils  peuvent réduire la sensibilité du pénis rendant dès fois difficile le maintien d’une érection  chez certaines personnes. D’autres personnes pensent que leur utilisation est contraignante.

2.2 Méthode de  barrière chimique: plusieurs présentations, soit en crèmes ou en  comprimés vaginaux. La crème vaginale, s’applique dans le vagin juste avant l’acte sexuel, et  le comprimé vaginal doit être mis  dans le vagin 5 à 10  minutes avant le rapport sexuel.

En terme d’avantages, les crèmes et comprimés vaginaux  sont accessibles sans ordonnance, ils lubrifient le vagin et diminuent les douleurs pendant l’acte sexuel.
Cependant ils peuvent entraîner le prurit (démangeaison) vaginal dans de rares cas. Leur utilisation est contraignante, le mettre à chaque rapport sexuel n’est pas évident.

3. Méthodes temporaire hormonale de courte durée d’action

Il existe deux types de méthodes hormonales : les pilules et les injectables. Ils ont pour mécanisme d’action de bloquer l’ovulation, d’épaissir la glaire cervicale et de rendre l’endomètre non réceptif.

3.1 Les pilules
On distingue deux types de pilule: les contraceptifs oraux combinés composés  des deux hormones, l’œstrogène et la progestérone ;  et les comprimés à base de progestérone seul.

Que ça soit les contraceptifs oraux combinés ou les contraceptifs à seul progestatif, ils sont pris quotidiennement à la même heure sans oubli jusqu’ au moment où l’on désire avoir des enfants. Lorsqu’on oublie la prise de la pilule, il y a risque  de tomber enceinte. Ce risque devient très important quand le nombre de pilule oublié par plaquette augmente.
Elle corrige les troubles menstruels et son utilisation est facile et l’emploi peut être arrêté à tout moment.

C’est une méthode contraignante; l’oubli augmente les risque de grossesse; quelques effets secondaires (nausées, vertige, maux de tête, saignements, aménorrhée, gain pondéral). Elle nécessite un bilan clinique avant son utilisation

3.2 Les injectables
Les injectables sont faits à base de la progestérone seule: on distingue  des méthodes de deux mois et des méthodes de trois mois.

Les injectables peuvent entrainer les effets secondaires comme les troubles d’humeur, la prise de poids, les petits saignements et parfois l’absence de règles. L’absence de règles n’est pas anormale contrairement aux préjugés. La plupart de ces effets  se manifestent le 1er et 2ème mois de l’utilisation et disparaissent avec le temps.

4. Les méthodes temporaires de longue durée d’action.

Au Togo nous avons deux méthodes temporaires de longue durée d’action. Il s’agit de l’implant (Jadelle) et le dispositif intra utérin libérant du cuivre. Leur insertion et retrait se fait par un prestataire formé.

4.1 Implant Jadelle
Le Jadelle est une méthode hormonale  qui  a une durée d’action de  5 ans mais le patient peut l’enlever s’il désire avoir une grossesse avant l’échéance. Il  est composé de  deux capsules contenant de la progestérone. Ces deux capsules sont  insérées à la face interne du bras.
Le retour à la fertilité est rapide lorsqu’on retire les capsules. Il corrige également les troubles du cycle menstruel et  peut être utilisé même pendant l’allaitement.

L’insertion de l’implant ne protège pas contre les IST, VIH, MST et le VIH/ SIDA. Il peut également entraîner les effets secondaires comme le mal de tête, de petits saignements, et chez certaines femmes, une absence de règles.

4.2 Dispositif intra-utérin libérant du cuivre
Le Dispositif Intra Utérin (DIU) est un petit appareil qu’on insère dans la cavité  utérine de la femme qui  libère du cuivre. Le cuivre libéré tue les spermatozoïdes. Sa durée d’action est de  12 ans.
La durée de protection est grande, mais s’il est mal inséré, le risque d’échec est grand. L’insertion peut se compliquer et le DIU peut se retrouver dans le ventre.

5. Les méthodes permanentes

Ce sont des méthodes de stérilisation. Elles sont irréversibles.  Ces méthodes sont adaptées aux couples qui ne veulent plus avoir d’enfants. Comme méthodes permanentes nous avons la vasectomie et la ligature des trompes. Elles nécessitent l’assistance d’un prestataire formé pour leur adoption.

5.1 La  vasectomie

La vasectomie est une méthode destinée aux hommes, elle  consiste à isoler et à sectionner les canaux déférents qui conduisent les spermatozoïdes des testicules vers les vésicules séminales.
Cette méthode permet de limiter les naissances. Le danger est que, lorsque le couple va désirer avoir un enfant, cela sera impossible. Ce n’est pas efficace automatiquement, il faut attendre 3 à 4 mois ou après 20 éjaculations avant que la méthode soit efficace.

5.2 La ligature des trompes consiste à isoler et à sectionner les trompes de Fallope  pour empêcher les spermatozoïdes d’aller vers les ovules. Cette méthode a les mêmes avantages et inconvénients que la vasectomie.

Les femmes et hommes qui sont en âge de procréation et qui veulent éviter une grossesse peuvent adopter une méthode contraceptive. Chaque femme avec sa méthode contraceptive, toutes les femmes ne sont pas les mêmes, c’est pourquoi il faut consulter un prestataire formé avant l’adoption d’une méthode surtout les méthodes hormonales.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.