Togo : En finir avec les déchets chimiques et biologiques


Comment contribuer à prévenir et atténuer les risques et dangers des déchets chimiques et biologiques  sur la santé et l’environnement ? Le sujet a fait l’objet d’un atelier de sensibilisation et de renforcement de capacité lundi à Lomé.

La rencontre réunit experts et acteurs exerçant dans le secteur d’activités productrices des déchets chimiques et biologiques. Elle s’inscrit dans le cadre de l’exécution du « Projet de gestion des déchets chimiques et biologiques dangereux sur la façade atlantique africaine ». L’objectif est d’outiller les participants sur les bonnes pratiques de gestion de ces déchets.

« Il éviter de jeter les déchets un peu partout car il des règles qui régissent ce domaine », a souligné AYA Mazabalou, Docteur-Ingénieur à l’Université de Lomé (ESTEBA).

ASSIGBLE Kokou, expert-formateur du ministère de la santé a estimé de son côté que « La meilleure manière de se protéger des déchets biomédicaux est de se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Les praticiens, quant à eux, doivent porter des équipements de protection individuelle notamment les gans, les cache-nez, une tenue de travail adaptée ».

A noter que le projet est piloté par l’Union Européenne. Cette dernière par la voix de son Expert Anthère JAOUD, reconnait et apprécie les efforts louables consentis par le Togo dans le domaine surtout en ce qui concerne les déchets biomédicaux au CHU Silvanus Olympio où les anciens incinérateurs sont abandonnés au profit d’une nouvelle génération d’incinérateurs respectant les normes de protection de l’environnement contre la pollution.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.