Togo : La jeunesse face aux défis de la décentralisation

Impliquer davantage la jeunesse  togolaise dans la gestion des choses publiques précisément celles des collectivités publiques, c’est l’objectif d’une session de formation de trois (03) jours à laquelle prennent part à Lomé une cinquantaine de jeunes issus de la région maritime du Togo.

Cet atelier de formation qui a débuté ce mardi 21 novembre est une initiative de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Elle consiste à outiller ces jeunes âgés de 25 à 35 ans (sans distinction  de sexe) des éléments essentiels relatifs à la décentralisation. Depuis quelques mois, le Togo s’est lancé dans le processus de la décentralisation marqué par  l’adoption de la loi portant création de nouvelles communes le 29 juin 2017 suivie la semaine dernière d’un début de dotation de ces communes nouvellement créés de leur ressort territorial, une décision prise le 15 novembre dernier en conseil des ministres à travers un projet de décret. Ce processus aboutira à coup sûr à des élections locales les mois à venir.

Cette rencontre de Lomé est le début d’une série qui conduira à Kpalimé (Région des Plateaux) dans deux (02) semaines, à Sokodé (Région Centrale) les 7 et 8 décembre, les 9, 10 et 11 à Kara pour former les jeunes des régions de la Kara et des Savanes. « Cette formation est une occasion pour susciter en les jeunes un engagement civique, une responsabilité plus poussée », a déclaré Ouro Bossi Tchakondo, Consultant-formateur et expert en décentralisation. Et d’ajouter « les jeunes doivent être représentés dans les conseils communaux à l’issu des élections locales en perspectives ».

A travers cette formation, les jeunes togolais sont appelés à être des leaders capables d’apporter leurs contributions aux actions de développement communal parce qu’ils sont au centre du développement. Une représentativité qualitative et quantitative des jeunes au sein des conseils communaux contribuera à une assise du contrôle citoyen de l’action publique et la gouvernance locale dans la gestion des collectivités territoriales. Plusieurs thèmes seront ainsi abordés entre autre « l’engagement citoyen dans la politique au niveau local et national », la compréhension du processus de décentralisation ».

« Les Etats-Unis veulent encourager la participation civique des jeunes togolais surtout en politique, ceci pour promouvoir le changement positif dans nos sociétés », a quant à lui souligné l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo David Gilmour, à l’ouverture des travaux de cette formation.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.