L'Administration publique togolaise en plein pied dans la numérisation

Faire de l'administration publique togolaise une administration performante, plus efficace et plus connectée, c'est le vœu pieux des autorités togolaises. Pour atteindre cet objectif, quoi de plus logique que de donner aux différents acteurs de cette administration les outils nécessaires dans l'exercice de leurs fonctions. Voilà donc qui justifie la tenue cette semaine, précisément du 26 au 28 février, d'une série d’ateliers techniques à l’intention d’une cinquantaine de cadres de l’administration publique togolaise.

Initié par le Bureau régional Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec le Cabinet AKEREBOUROU & PARTENERS, cette série d'ateliers de renforcement des capacités réunit des participants venus de divers secteurs de l'administration publique togolaise (ministères, institutions de la République, Justice, OTR, Port Autonome de Lomé, CNSS, cabinets d’avocats, de notaires et d'huissiers, etc…) et est axée sur le concept de la transformation numérique. Bref, cette rencontre à deux cibles à savoir les ressources humaines et les finances de l'Etat.

Pendant ces trois (03) jours que vont durer les travaux, les participant auront à se familiariser avec les systèmes d’information juridique et les systèmes d’information des finances de l’Etat, la dématérialisation de la gestion des courriers et des ressources humaines de l’Administration. La dématérialisation de la gestion de la TVA, des dépenses de l’Etat et de la Sécurité sociale, la traçabilité et la célérité des décisions de justice, sous-tendent également ces sessions de formation.

Le projet gouvernemental « e-Gouv » en est une illustration de cette transformation digitale. Il a ainsi permis le raccordement de plus de 500 bâtiments publics à l’internet haut débit.
Eric da Silva, Expert formateur sur cet atelier souligne : " La technologie que nous apportons est une technologie très agile, ça permet de mettre en place un système d'information sans faire de développement ou de codage.
Notons que la cérémonie officielle d'ouverture des travaux s'est faite en présence du Directeur du Bureau régional Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) Eric ADJA.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.