Togo : le PDGM pour plus de résultat dans le secteur minier


Comment rendre le secteur minier attractif au Togo et le permettre de devenir un pôle de développement économique ? La question était au cœur d’un atelier de consultation publique sur l’évaluation environnementale et sociale du secteur minier au Togo ce vendredi 23 mars à l’Hôtel Concorde- Lomé. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM).

Cette rencontre de consultation publique fait suite à celle menée sur le terrain du 12 au 22 mars 2018 dernier sur toute l’étendue du territoire togolais, en particulier la région maritime. Cette visite de terrain a permis de recenser les préoccupations des populations riveraines de ces mines. Les résultats collectés lors de cette étude de terrain, menée par le cabinet SOFRECO,  laissent apparaitre beaucoup de disparités liées au délaissement des populations riveraines des sites d’exploitation et à l’impact environnemental même de cette exploitation dans les milieux concernés. 

" Nous avons visité des mines industrielles et artisanaux et avons recueilli des préoccupations et doléances des populations sur les impacts sociaux en environnementaux de l'exploitation des mines. Ladite consultation publique à consister sur un autre plan de proposer des mesures de mitigation des impacts précités ", a confié Dr Karim FUERI, Chef de la mission de SOFRECO.

Au regard de la pertinence du sujet, la composition des participants à cette consultation publique parait aussi significative que représentative: administration publique, université de Lomé, la société civile, exploitants miniers, communautés riveraines des exploitations minières et professionnels de médias.


Les discussions, très participatives, ont abordé plusieurs  peut citer : Etat des lieux du secteur minier au Togo, impacts sociaux et environnementaux des activités minières au Togo… A l’issu des travaux, des recommandations ont été formulées à qui de droit notamment aux autorités. L’atelier appelle a plus de transparence dans la gouvernance du secteur minier au Togo, à une participation inclusive des population dans les questions liées au développement minier, à une redistribution équitable des revenus issus de l’exploitation minière surtout la mise en place des projets de développement dans les communautés ou zones où les minerais sont exploités, à la mise en place des systèmes de gestion politique et institutionnel.


En marge de cette rencontre, le Coordonnateur du PDGM  AYESSAKI BOUKARI a confié au reporteur de Radio Oreole que « cette initiative vient renforcer la bonne gouvernance dans le système minier au Togo et permettra d’attirer plus d’investisseur dans le secteur ». 

Il faut souligner que le PDGM est financé par IDA (Groupe de la Banque mondiale) et mise en œuvre par le gouvernement togolais à travers le ministère des mines et de l’énergie afin de contribuer à la croissance économique et au développement durable du Togo. Il vient s'ajouter à l’initiative pour la transparence dans les industries extractives ITIE.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.