Les togolais peuvent compter désormais sur Les Sentinelles du peuple pour l’établissement de la paix


Depuis quelques années, la population togolaise fait face à des situations d’insécurité sur toutes ses formes. Les braquages à mains armées par ici, des violences politiques par là. L’exemple le plus plausible est l’apparition ces derniers temps, surtout dans la capitale Lomé, du phénomène de gayman qui se conclue par des crimes rituels perpétrés par des étrangers en complicité avec les concitoyens togolais. Contribuer  à faire régner l’ordre, la paix, la tranquillité et la cohésion sociale aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité (à qui revient cette mission régalienne), c’est le défi que veut désormais relever l’Association « Les Sentinelles du peuple », dont le lancement officiel des activités a été porté à la connaissance du public ce jeudi 19 avril à l’Hôtel Concorde-Lomé à travers la presse.

Composés des jeunes gens épris des valeurs du vivre ensemble et de la quiétude sociale, « Les Sentinelles du peuple » est un regroupement issu des associations de la société civile œuvrant pour la promotion de la paix  et le développement au Togo en occurrence le Collectif des jeunes pour le développement (CJD) et le Mouvement des jeunes pour la paix (MJP). L’objectif en vue en portant sur les fonts baptismaux cette association ou organisation est celui de veiller à la sécurité et à la protection non seulement des citoyens mais aussi des biens (publics et privés) face aux actes inciviques, vindictes populaires violences y compris lors des manifestations de rues des partis politiques, aux intimidations et aux braquages sur toute l’étendue du territoire togolais. 

C’est donc pour se faire connaitre du grand public que « Les Sentinelles du peuple » a organisé en ce jour une rencontre d’échange et d’information sur le thème « Veille citoyenne pour combattre toutes violences et insécurité dans nos quartiers ». « Elle dit n’être ni une milice ni un groupe d’auto-défense. Elle ne supplée non plus aux forces de l’ordre et de sécurité dans dont le maintien de la paix relève de leurs prérogatives régaliennes »a souligné Charles Adjanla, Porte-parole des Sentinelles du peuple.

La paix, c’est la mine d’or que le Togo a, alors la sécurité doit être le travail de tout le monde. Ainsi il va falloir que la population collabore en signalant toute attitude ou fait anormal dans nos quartiers. C’est dans cette logique que les Sentinelles du peuple comptent poster dans chaque quartier un point focal. « Notre champ d’action s’étend partout au Togo où la paix est menacée », a déclaré Elvis Djondo, l’un des responsables de l’organisation. La paix selon lui est un gage pour l’éclosion du développement et de la croissance économique.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.