Togo : Les Warriors sacrés champions de la première édition du « tournoi Melting pot » de basketball 3 and 3




Le terrain de basketball de Cacavéli dans la préfecture d’Agoè (Lomé) a servi de cadre le samedi 31 mars pour les rencontres inscrites au programme de la première édition du tournoi de basketball 3 and 3 version cadets dénommé « tournoi melting pot ». A l’issu de la compétition, c’est la formation des Warriors qui prend la première place.

Au total cinq (05) équipes des jeunes de moins de 15 ans  (U12 et U14) ont pris part à cette complétion organisée par  l’association Melting pot. Ces jeunes joueurs sont issus de diverses couches sociales. L’initiative a pour objectif de réunir la jeunesse autour d’un idéal commun qu’est « le vivre ensemble » ou « le brassage des homme », un idéal qui transcende tout clivage ethnique, régionaliste, religieux. Ce tournoi arrive à point nommé vu la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis le 19 aout 2017. Selon les organisateurs, le choix est porté sur les minimes parce qu’ils constituent le Togo de demain. Ainsi, conscientiser ces jeunes sur la promotion de la paix, de la cohésion sociale et la tolérance, c’est bâtir un Togo loin de tous les clichés de tribalisme, de radicalisme religieux et politique. « Le sport unit les peuples », dit-on souvent.

A l’issu de la final âprement discutée, la formation des Warriors tire son épingle du jeu  et s’adjuge le trophée mis en jeu en plus des médailles. Les équipes deuxièmes et troisièmes ont également eu droit à des médailles.

« C’est pour nous une satisfaction totale de voir ce tournoi abouti, de voir les enfants partager l’idéologie du fair play. Que c’est jolie à vivre » a confié la promotrice du tournoi Mme Rose KOUDJOM.

Pour rappel, l’Association Melting pot est créée dans les années 1993 suite aux troubles sociopolitiques qu’a connus le Togo en cette période. Le but de l’association est de promouvoir le brassage entre toutes les filles et fils du Togo sans distinction d’ethnies, de religions ou d’appartenance politique. En organisant un tel tournoi, la promotrice Mme Koudjom estime qu’elle n’a fait mettre en œuvre les idéaux qui ont motivé la création du Melting pot au départ.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour les prochaines éditions.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.