38 ème réunion ordinaire du comité des chefs d’ état-major : Vers une autonomisation sécuritaire dans l'espace CEDEAO

La 38 ème réunion ordinaire du comité des chefs d’ état-major des armées de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est ouverte depuis ce lundi à l’hôtel du 02 février- Lomé. Une rencontre qui se fait sous les hospices de la commission de la CEDEAO et dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre d’Etat, ESSO Solitoki, conseiller spécial à la Présidence de la République Togolaise, représentant le Président de la République, Chef des armées. La question sécuritaire notamment la lutte contre le terrorisme va dominer principalement les échanges.

Le comité des chefs d’ état-major est un outil de renforcement de l’intégration régionale dans les domaines de la défense et de la sécurité dans la communauté ouest africaine. A cet effet, il joue le rôle de conseiller technique auprès du conseil Paix et Sécurité de l'organisation sous-régionale en ce qui concerne les questions d’ordre militaire et sécuritaire.

Cette réunion du comité des chefs d’état-major de la CEDEAO, constitue un cadre d’échange et de sur toutes les questions touchant à la sécurité et la paix. Il est a pour objectif de consacrer l’autonomisation de la défense face aux enjeux sécuritaires, notamment les menaces terroristes de tout genre, les crimes organisés, les trafics des stupéfiants, la cybercriminalité, la circulation illégale des armes...  dans l’espace ouest africain.

La paix et la sécurité sont gages de tout développement.  « Il ne saurait avoir de paix sans sécurité ou de développement sans paix. La paix et la sécurité sont des prérequis indispensables au développement », a indiqué dans son mot de bienvenue le Chef d’état-major général des armées togolaises, le General de division KADANGA Abalo Felix, actuel président du comité des chefs d’état-major de la CEDEAO.

Plusieurs sujets sont inscrits à l’ordre du jour de cette 38ième réunion ordinaire du comité des chefs d’état-major de la CEDEAO qui prend fin le mercredi prochain, en l’occurrence le bilan de l’exécution des recommandations de la 37ième réunion, les réflexions sur la concrétisation de la mise en place de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC), ainsi que les orientations à donner aux missions de paix en Guinée-Bissau et en Gambie.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.