Togo : Après la C14 et les Centristes, c'est le tour du GRET de poser sa fondation

" Le Groupe des Républicains et Écologiques du Togo (GRET)", c'est la dénomination à laquelle les togolais doivent désormais s'habituer. Il s'agit d'un nouveau regroupement de partis politiques qui vient d’être porté sur les fonts baptismaux au Togo ce 15 mai 2018 et qui s'ajoute à ceux de la coalition des 14 et des Centristes. Le lancement de ce mouvement a eu lieu au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Concorde à Lomé.

Six partis forment ce nouveau regroupement de partis politiques, à savoir le FN de Didier AMELA, le Parti Ecologique Panafricain (PEP) de PALEY Koffi, le Mouvement des Républicains Centristes (MRC) de Abass KABOUA, le Parti pour le Renouveau et le Progrès Social (PRPS) de MAWU-AGBESSI Michel, le Parti Togolais pour la Jeunesse (PTJ) de d’Almeida Amagan et le Parti d’Union pour le Développement Economique et Social (PUDES) de BINIZI Essoboziwè.  

L’objectif de ce groupe de partis politiques est de contribuer au règlement de la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017 en invitant tous les protagonistes à la négociation en ayant à l’esprit la sauvegarde de la République

« Il s’agit donc d’expliquer à tous les protagonistes que les filles et fils d’un même pays peuvent s’entendre et régler leurs problèmes en mettant de côté les ambitions et les intérêts personnels. Ils doivent avoir à l’esprit que derrière les calculs et les intérêts, il y a un peuple qui crie, qui souffre et qui gémit au quotidien sous le poids de la fatalité. En un mot, nous voulons interpeller toutes celles et tous pour qui le mot République a un sens et une résonance particulière », a indiqué le Professeur Didier AMELA dans le discours de lancement du GRET.

L’élection est la seule constante dans une République, a-t-il également expliqué en ajoutant que le Dialogue politique tel que conduit est mort. A la place, il faut que les protagonistes accepte dans un langage de vérité et de franchise de négocier en acceptant de faire des concessions dans l’intérêt de la nation togolaise.
Le GRET a saisi l'occasion pour tendre la main à la coalition des 14 partis de l'opposition pour un travail de concert dans l’intérêt supérieur de tous les togolais.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.