Togo : La révolution du commerce électronique pour booster la croissance économique et l’emploi.


Les Agents du ministère du commerce, les acteurs et professionnels du commerce et acteurs de la société civile œuvrant dans la défense des droits des consommateurs sont depuis ce mardi 05 juin en travaux de consultation nationale pour l’évaluation de l’état de préparation du Togo au commerce électronique  (ou commerce en ligne, vente en ligne ou à distance, parfois cybercommerce). Nombreuses sont ces transactions  qui s’effectuent en ligne aujourd’hui au détriment du circuit classique en matière du commerce. L’Afrique en général, le Togo en particulier ne peut se soustraire  de cette nouvelle dynamique, même si à l’évidence, les conditions idéales nécessaires propices à une telle pratique peinent à se mettre en place. 
Durant les cinq (05) jours que vont durer les travaux de cette consultation nationale, les participants auront à faire l’état des lieux des TIC au Togo. En effet, l’étude commanditée par le ministère du commerce va consister à identifier des stratégies et politiques adéquates devant permettre  réellement la mise en œuvre efficace et efficiente du commerce électronique au Togo.  Plusieurs critères ou pistes sont donc à explorer, essentiellement le système de payement électronique, la logistique et le transport, la ressource humaine adéquate, le financement par le système bancaire.

« Le Togo veut faire le commerce électronique, mais il est important de savoir si à l’état actuel on peut y aller », a souligné Docteur Rachid DARAGO, Point focal du Projet e-commerce au ministère du commerce. Et d’ajouter « un plan d’action sera adopté à la fin des travaux pour suivre la mise en œuvre des recommandations ».

Le commerce électronique, un secteur d’activités transversal (où on peut retrouver à la fois les produits et services) concerne plusieurs domaines. Les consultations en cours ont commencé il y’a de cela un peu plus d’un mois avec le concours de la Conférence des nations unies pour le commerce et le développent (CNUCED). L’on note d’ores et déjà des avancées notoires avec l’adoption l’année dernière par le gouvernement togolais de la loi sur les transactions électroniques, la mise en place de l’e-gouvernement, l’ISP.

« Il y’a une volonté forte du gouvernement actuellement de développer tout ce qui est TIC », a reconnu Alexandra GOLOVKO, Consultante internationale au CNUCED.

La vision du gouvernement est de faire de l’e-commerce un puissant moteur de développement économique et de création d’emplois. C’est en ce sens que plusieurs réformes ont été entreprises depuis 2009.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.