SYSTEME D'INFORMATION GEOGRAPHIQUE DANS L'ESPACE UEMOA, LES ACTEURS ONT ECHANGE JEUDI A LOME

Sous le haut patronage du ministère de la planification, Direction générale de L’Aménagement du territoire, Direction de l’information ,cartographie, et de l’information Géomatique,  s’est ouvert ce jeudi  19 juillet 2018 à 07h30min,au centre de loisirs NATHANAËL ,sise à Adidoadin, un atelier d’échanges entre les acteurs de Gestion des systèmes d’information géographique dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la commission de l’union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) en matière d’aménagement du territoire communautaire .

Cet atelier vise à créer un cadre partenarial entre les différents  acteurs  du GIS à l’échelle  nationale, qui interviennent dans la protection de l’information territoriale.

L’engagement du gouvernement Togolais dans ce processus d’intégrer la dimension spatiale dans les politiques et programmes de développement a conduit l’État à adopter la politique nationale de l’aménagement du territoire le 04 janvier 2016.Dans ce élan, la stratégie de communication sur l’aménagement du territoire avec ses trois plans, à savoir ,le plan de communication sur l’aménagement du territoire, le plan de communication sur le schémas national  d’aménagement du territoire ,a été élaboré en 2016 .

A terme, cet atelier permettra de créer un cadre fédérateur qui s’inscrit dans la logique de la mise en œuvre des recommandations de la commission de l’UEMOA afin de disposer des données  pour l’animation de l’observatoire national de la politique de l’aménagement  du territoire (ONPAT) .

Pour  AKAKPO Komi Fofo , Directeur de l’information de la cartographie au ministère  de la planification du développement,   les systèmes d’information géographique sont aujourd’hui un outil qui est mieux adapté aux services de développement et pour permettre la dépense Publique d’être efficiente. " Il faut que les différents acteurs qui  sont dans la production de l’information  territoriale et spatiale échangent  des informations  des données qui interviennent de façon qu’il n’y ai pas de doubles informations mais aussi de partager de maximum d’informations  qui puissent contribuer à la connaissance du territoire togolais afin d’accroitre l’économie togolaise et évitr la pauvreté nationale " , a t-il indiqué.                 .

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.