Togo : Les togolais désormais engagés définitivement dans le processus de réconciliation

Après 10 mois d'activités, le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l'unité nationale (HCRRUN) a procédé ce mercredi à Lomé à la présentation du bilan de la première phase du volet indemnisation du programme de réparation  des victimes des violences à caractère politique. Un bilan satisfaisant pour les membres de cette institution recommandée par la CVJR et mise en place par le gouvernement togolais. 

Démarrée le 12 décembre 2017, cette première phase de l'opération de réparation s'est achevée le 17 septembre dernier et à pris en compte les victimes des violences à caractère politique de 2005 et quelques cas dits spéciaux. Au total, 2510 victimes ont été indemnisées contre 2475 prévues au préalable, ce qui représente un pourcentage de 101,41%. Les montants touchés sont compris entre 420 000 et 2 100 000 F CFA en fonction de la gravité des préjudices subis. Pour la réussite de cette opération qui a également permis aux victimes de bénéficier d'une prise en charge psycho-médicale (principalement assurée par l'ONG AIMES-AFRIQUE), le gouvernement togolais avait débloqué une enveloppe financière de 2 milliards de F CFA.

Le tableau récapitulatif des personnes indemnisées se présente comme suit : 

- Dapaong 132 victimes contre 43 prévus
- Kara 255 contre 259
- Sokodé 266 contre 377
- Atakpamé 901 contre 962
- Kpalimé 317 pour 317 prévues
- Tsévié 144 contre 201
- Aného 155 contre 174
- Lomé 340 contre 142

" 95% des victimes politiques se disent satisfaites de cette opération de réparation et affirment être prêts à tourner la page pour qu'il y ait une vraie réconciliation au Togo. C'est ce que nous avons vu sur le terrain" a indiqué Mme Awa Nana Daboya, Présidente du HCRRUN.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.