Togo : Fin de la première édition du mois de la diaspora sur une note de satisfaction

5 septembre 2018 -5 octobre 2018, un mois jour pour jour que le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) lançait à Lomé la première édition du "Mois de la diaspora". 30 jour après, le comité d'organisation de cet évènement s'est retrouvé une fois de plus à Lomé pour faire le point de cette initiative inédite. Un pari gagné pour le CJD et ses partenaires. Tout est donc bien qui finit bien.

"Emigration, décentralisation et opportunités de développent", c'est le thème choisi pour l'acte 1  du Mois de la diaspora. Ce rendez-vous a permis de réunir les togolais vivant à l'étranger autour d'un idéal commun : faire du Togo un pays émergeant d'ici 2030. La diaspora togolaise constitue une masse importante, un atout sans condition à mettre en contribution pour permettre à la mère patrie de prendre son envol économique. La cible principale de cette initiative est la jeunesse togolaise. Pour se faire, le Mois de la diaspora a parcouru les cinq (05) régions administratives du Togo pour aller à la rencontre de cette couche sensible de la population. Au total, 39 préfectures ont été couvertes et 5000 personnes touchées (70 à 80 % jeunes). Une forte mobilisation qui va au-delà des attentes du comité d'organisation.

En effet, le but visé par le Mois de la diaspora est de permettre aux jeunes de s'approprier l'outil de décentralisation pour un développement harmonieux et durable d'une part, et d'autre part de montrer aux jeunes qu'ils peuvent réussir sans nécessairement passer par la voie de l'immigration, plus encore celle irrégulière. Plusieurs communications, portant sur les domaines tels que l'agriculture, l'énergie, les services, le transport et la logistique, ont permis aux jeunes de se mettre en phase avec la réalité des opportunités d'emplois dont regorge le Togo.

"Chaque région du Togo a des spécificités autour desquelles il va falloir créer des chaines de valeur pour freiner l'immigration irrégulière", a souligné Adom Orphée, Vice-président Coordonnateur du CJD lors de la présentation du rapport. "Nous avions vécu des moments de témoignages poignant. Ça été une belle expérience et nous n'avons pas tors d'organiser ce mois de la diaspora. Cela nous a permis de connaitre la réalité du quotidien de nos compatriotes à l'étranger", a-t’il martelé.

Le comité d'organisation n'a pas manqué de faire des recommandations notamment à l'endroit des autorités pour plus de soutien à cette initiative qu'il appelle de tout son vœu à pérenniser, la création de la Maison de la diaspora...
Le Mois de la diaspora a reçu l'appui du gouvernement togolais, en témoigne la présence que se soit à la cérémonie de lancement qu'à celle de l'apothéose du Conseiller spécial du Chef de l'Etat chargé des togolais de l'étranger Pacôme Yawovi ADJOUROUVI. 50 autre partenaires ont également apporté leur touche à la réussite de l'évènement et aux quels est adressé un grand merci a eu à indiqué le Président du comité d'organisation.

Il faut préciser qu'étaient à Lomé dans le cadre de ce rendez-vous la diaspora togolaise au Burkina-Faso, au Niger, au Mali, en Cote d'Ivoire, en Europe... Plusieurs activités étaient au programmes notamment les rencontres B to B, les projections de films...

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.