Togo : L'UFC garde sa place à la CENI n'en déplaise à la C14

Contre vents et marées, l'Union des forces du changement (UFC) a réussi son tour de passe en maintenant sa présence, du moins pour le moment à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Jean-claude HOMAWOO siègera donc dans cette instance chargée d'organiser les élections au Togo, sous le regard d de ses adversaires de la Coalition des 14 partis de l'opposition.C'est le résultat final d'une séance parlementaire très théâtrale et  houleuse hier lundi.

Au cours de cette séance plénière consacrée à la désignation  des  membres de la CENI à titre de l'opposition parlementaire, les députés Unir ont préféré accordé leur violon sur 4 représentants au lieu de 5 précédemment proposés par la C14. Le recalé n'est personne d'autre que Francis Pedro AMUZUN de l'ANC. Cette cinquième place demeure pour le moment la propriété de l'UFC qui, elle aussi, est représentée à l'Assemblée nationale.

La C14 dénonce une forfaiture et parle d'une entorse à la feuille de route de la CEDEAO du 31 juillet dernier. Du côté de la majorité, on se base sur cette même feuille de route pour justifier la désignation.
Pendant ce temps, les opérations de recensement continuent leur bonhomme de chemin dans la zone 2 et sur lesquelles pèsent déjà les soupçons d’enrôlement des mineurs.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.