REVUE DE PRESSE DU JEUDI 28 NOVEMBRE 2018

Les parutions en ligne ont consacrée une bonne partie de leurs colonnes à l'actualité politique au Togo, notamment les élections législatives du 20 décembre prochain.

Le site togobreakingnews.info   informe que la date du 20 décembre pour la tenue des élections législatives reste inchangée. Le site met en sa une " CENI: 33.825 mineurs et 38.308 doublons supprimés dans le fichier électoral " . La CENI a donc procédé à l'audit du fichier éléctoral issu des dernières opérations de recensement électoral.
La Commission électorale nationale indépendante (CENI) maintient le cap pour les élections législatives du 20 décembre. Mercredi, elle a procédé, à son siège, à la présentation de l’opération de détection des inscriptions multiples sur le fichier électoral, issu du dernier recensement. A l'issue, le président de la CENI annonce que près de 34 000 mineurs et plus de 38 000 enregistrements multiples ont été supprimés. 

« Cette suppression a été possible grâce à la technique du dé-doublonnage alphanumérique. Cette technique permet de comparer les informations d’état civil ainsi que les adresses et coordonnées téléphoniques de chaque électeur avec l’ensemble des 3.239.549 autres électeurs », a déclaré Prof Kadanga.

globalactu.com    " Togo : la CEDEAO modifie 'légèrement' l’avant-projet de loi, la coalition dit prendre acte"
La CEDEAO a apporté une légère modification à l’avant-projet de loi portant modification de la constitution togolaise en ces articles 59, 60 et 100 que l’expert constitutionnaliste sénégalais a proposé. Cette modification, selon la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise, concerne l’article 60 relatif à l’élection du président de la République.
 « Cette modification ne remet nullement en cause le rétablissement du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour l’élection du Président de la République», écrit Brigitte Adjamagbo Johnson dans un communiqué qui vient d’être rendu public.

afirica-talents.com    " Togo/ Législatives 2018, les obligations des patrons de presse en période électorale "
En période électorale les risques de désinformation ou fausses informations sont plus élevés qu’en période normale.
Pour cadrer le métier, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) appuyée par l’ambassade de France au Togo forme les patrons de presse togolaise et journalistes sur le thème : « le professionnalisme dans la couverture médiatique des élections législatives  »
Ouvert ce mercredi 28 novembre à l’hôtel Saint Georges (Tsévié) par le préfet de zio, cet atelier regroupe une cinquantaine de patrons de presse togolaise.
Il s’agit d’un projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias (PROFAMED) qui appelle les professionnels de médias sur trois aspects essentiels à savoir : enjeux et défis et responsabilité du journaliste.


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.