Togo / Législatives du 20 décembre 2018 : La FOSE prête à être déployée

Comme c'est le cas depuis 2007, les échéances électorales notamment les législatives du 20 décembre prochain seront sécurisées par une Force mixte composée des éléments de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale. Elle est baptisée la Force de sécurité des élection (FOSE) 2018 et sera sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette Force a été présentée a été publiquement présentée à la presse ce vendredi à Lomé en présence des Organisations de la société civile.

Composée de 8000 hommes et femmes (4000 de la Police et 4000 de la Gendarmerie) répartis sur toute l'étendue du territoire, la FOSE 2018 devra garantir le bon déroulement du processus électoral avant (parlant des campagnes qui s'ouvrent le 4 décembre), pendant les scrutins (le jour du vote) y compris les moments de dépouillement tout en assurant la libre circulation des personnes et des biens. En ces moments très sensibles de la vie politique du Togo, ces corps habillés vont devoir cette mission avec professionnalisme et dans le respect des droits de l'homme.

Trois groupes (éléments fixes, mobiles et réserves) vont travailler d'arrache-pied sur la période du 2 au 23 décembre 2018 en sécurisant les lieux sensibles notamment la CENI, les CELI et les CRV, proteger les candidats, assurer le maintien de l'ordre. Ces éléments ont été formés pour la circonstance.

La FOSE aura un centre de commandement basé à Lomé et d'autre COM FOSE régionaux ou préfectoraux.

 En marge de la cérémonie officielle de présentation, le Ministre de la Sécurité Yark Damehame a appelé la FOSE au respect des consignes. Il a également lancé un pic à la coalition des 14partis politiques de l'opposition qui a décidé de boycotter ces élections compte avec pour argument que les conditions pour une élection libre, transparente et juste ne sont pas réunies, une coalition qui a renoué avec les manifestations de rue. " Si le boycott est un droit, allez voter est aussi un droit", a martelé le ministre Yark Damehame.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.