Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

SLIDER

TOP

RANDOM

MA COMMUNE

POLITIQUE

POLITIQUE/block-1

COMMUNIQUES

COMMUNIQUES/block-1

SPORT

SPORT/block-2

SOCIETE

SOCIETE/block-2

VIDEOTHEQUE

VIDEOTHEQUE/block-1

CULTURE

CULTURE/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-6

ECONOMIE

ECONOMIE/block-1

ENTREPRENEURIAT

ENTREPRENEURIAT/block-6

DANS LE MONDE

DANS LE MONDE/block-6

Derniers articles en ligne

16 septembre 2019

Togo : Les établissements scolaires du primaire et du secondaire renouent avec les cours

L’année académique 2019-2020 a effectivement démarré ce lundi 16 septembre 2019 sur toute l'étendue du territoire togolais après près de 2 mois de vacances. Près de 2,5 millions d’élèves du public comme du privé ont repris le chemin des classes dans un climat de sérénité et d'apaisement. C'est la rentrée scolaire.

Les cours ont effectivement repris dans tous les établissements scolaires comme c'est le cas au Complexe scolaire les Victorieux. Ils sont arrivés, certains pour leur premiers pas avec leurs parents, d'autres, les anciens retrouvent convivialement leurs camarades et leurs enseignants.

La nouvelle année scolaire devrait se découper ainsi :

1er trimestre : 16 septembre au 20 décembre 2019
Congés : 20 décembre au 05 janvier 2020
2ème trimestre : 06 janvier au 10 avril 2020
Congés : 10 avril au 22 avril 2020
3ème trimestre : 23 avril au 24 juin 2020
Vacances : 24 juin 2020 au 13 septembre 2020

Dans son traditionnel message de veille de rentrée, le ministre de l’enseignement technique et de la formation et de l’insertion professionnelle, Taïrou Bagbiègue a, au nom du gouvernement, invité tous les acteurs éducatifs du Togo à œuvrer tous pour une année scolaire pleine, fructueuse et aboutie. Le ministre a notamment exhorté le corps enseignant à « l’engagement, l’ardeur et la détermination », afin d’améliorer davantage les résultats obtenus l’année écoulée.


Les équipes pays Togo-Bénin du Système des Nations Unies mutualisent leurs forces face aux défis transfrontaliers

Quel rôle doivent jouer les organisations internationales, en occurrence les Nations Unies, dans la gestion des défis transfrontaliers, aux quels font face les Etat de la sous région ouest-africaine en particulier le Togo et le Bénin?  La question est au centre d'une retraite conjointe ce lundi 16 juin 2019 à Lomé. Prennent part à cette rencontre les délégués de système des Nations Unies venus du Togo et du Bénin. Objectif, réfléchir sur l'urgence et définir les actions concrètes à mener, surtout dans un cadre concerté, pour accompagner les politiques nationales de développement.

La sécurité et la paix (l'extrémisme violent et le terrorisme), santé / épidémie l'économie, l'humanitaire, la migration et les droits des enfants, l'environnement / réchauffement climatique, voilà quelques uns des défis auxquels sont confrontés les pays de la zone ouest africaine. Pour les contenir, ces Etats ont pris la résolution depuis un certain temps de former un front commun et œuvrer dans une dynamique unitaire et non en rang dispersé. Etant directement concerné par ces difficultés, le Système des Nations Unies (SNU) du Togo et du Bénin ont senti le besoin d'accorder leur violon pour jouer leur partition aux côtés de leurs partenaires gouvernementaux. enfin de renforcer les bonnes pratiques pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

« Cette retraite, une première du genre, est une occasion pour les directeurs généraux qui couvrent les 2 pays d’échanger sur les défis communs afin de mutualiser les actions des Nations Unies dans les 2 pays », a déclaré Siaka Coulibaly, Représentant résident du SNU au Bénin.

Ainsi, ils sont au totale une quarantaine de participants, venus des Agences des Nations Unies basées dans les deux pays voisins, à prendre part à cette retraite. 

« ... Cette rencontre dans la capitale togolaise est une illustration de notre nouveau mode opératoire dans le cadre de la réforme du système de développement des Nations-Unies... Quand une épidémie se déclenche du côté du Ghana, du Togo ou du Bénin, les pays voisins sont  touchés. La réponse à ces défis ne peut pas être infra, complètement réduite à l’intérieur des frontières », a indiqué Damien Mama, Représentant résident du SNU au Togo.

Au cours de cette séance de travail conjoint, les participants auront droit à plusieurs communications :
  • Stratégies de coopération (UNSDCF 2023) Bénin et Togo
  • Discussion sur la convergence d'actions entre les Chefs d'Agence du Togo et du Bénin
  • Affinement des défis transfrontaliers
  • Collaboration entre Equipes pays pour la mise en œuvre de la réforme du système de développement des Nations-Unies et l'Agenda 2030, état des lieux et perspective
  • Exploration des niches, mobilisation des ressources...
Il faut souligner que le ministre Robert Dussey, en charge des affaires étrangères au Togo, a pris part aux cérémonies officielles d'ouverture de la retraite. L'initiative conjointe des 2 équipes pays n'a pas laissé indifférent le ministre.

« .. Face aux défis communs sans cesse accrus qui regardent nos pays, nous sommes obligés de questionner " l'agir ". Nous avons besoin donc d'un " agir ensemble ", une conviction partagée, face aux enjeux et difficultés transfrontaliers... Agir vers une mobilité qui doit permettre une intégration réussie », a -t-il déclaré.
Et pour conclure, le ministre Dussey n'a pas manqué de citer le philosophe anglais Burke Edmoud, qui dit : « On ne peut agir efficacement qu'en travaillant de concert ».

A l'issue de cette retraite, les participant auront élaborer une feuille de route à titre de recommandations.