Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

SLIDER

TOP

RANDOM

MA COMMUNE

POLITIQUE

POLITIQUE/block-1

COMMUNIQUES

COMMUNIQUES/block-1

SPORT

SPORT/block-2

SOCIETE

SOCIETE/block-2

VIDEOTHEQUE

VIDEOTHEQUE/block-1

CULTURE

CULTURE/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-6

ECONOMIE

ECONOMIE/block-1

ENTREPRENEURIAT

ENTREPRENEURIAT/block-6

DANS LE MONDE

DANS LE MONDE/block-6

Derniers articles en ligne

30 mars 2020

Togo / Coronavirus: le tribunal de commerce de Lomé prend des mesures idoines.

Tout le Togo se mobilise pour empêcher la propagation voir arriver à mettre fin à la pandémie du coronavirus sur le territoire national. Les institutions et autres services sont tous vent débout contre cette crise sanitaire qui frappe l'humanité actuellement et qui n'a pas épargné notre pays. Dans un communiqué en date du 26 mars dernier, le tribunal de commerce de Lomé a adopté une série de mesures allant dans ce sens.

Dans cette note adressée aux usager du tribunal de commerce, le Président Aményo Kudzo Akuatsè indique qu'en raison de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), les écritures et les pièces ne seront plus déposées ni communiquées aux audiences du Tribunal de commerce de Lomé. Les parties sont  invitées à produire et à échanger les écritures et les pièces en les déposant en ligne sur la plateforme du tribunal.
 
Cependant, le communiqué fait savoir qu'une partie qui n'a pas de conseil enverra électroniquement ses écritures et/ ou pièces au greffe@tribunaldecommercedelome.tg. Le greffe se chargera alors de les rendre disponibles sur la plateforme pour le conseil de la partie adverse. Si la partie adverse n'a pas de conseil mais dispose d'une adresse électronique, le greffe prendra soin de lui transférer lesdites écritures et/ ou pièces à son adresse électronique. 

Par ailleurs poursuit le communiqué, en observance des mesures gouvernementales prises pour limiter les risques de contagions : 

- Les portes et fenêtres resteront ouvertes au cours des audiences ;
- Les personnes qui ne porteront pas de masque de protection n'auront pas accès à la salle d'audience ;
- La distance réglementaire d'au moins un (1) mètre entre deux personnes doit être observée ;
- Ceux qui, en raison du respect de la distance réglementaire, n'auront pas trouvé pas de place dans la salle d'audience resteront dehors et ne rentreront dans la salle qu'à l'appel de leur dossier ;
- Ceux dont les dossiers auront été appelés devront sortir de la
salle.

Ainsi, les recherches au sein des greffes du tribunal sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, pour tous besoins pressants, les greffiers peuvent être saisis téléphoniquement ou par voie électronique à l'adresse ci-dessus.

Togo / Les grandes réalisations faites grâce à l'initiative PDRI-Mô

Dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative PDRI-Mô au Togo, plusieurs réalisations ont été faites en faveurs des populations surtout vulnérables. Plusieurs secteurs ou sous-secteurs ont été touchés de ce fait en matière de lutte contre la pauvreté.

En effet, les productions de riz et de maïs ont respectivement accru de 32% et 67% grâce aux techniques ainsi qu’aux technologies introduites par le projet pour améliorer davantage les rendements des cultures. les actions sanitaires, médicales et zootechniques ont engendré une hausse d’environ 70% de la taille du cheptel par ménage. Précisément, le taux de fréquentation des dispensaires est passé de 35 à 48,9%, ce qui équivaut à une augmentation de 13,9%. 

Au niveau des infrastructures, 174 km de pistes réalisées fluidifient nettement la circulation des personnes et des biens entre les villages de la zone, des alentours et des centres urbains. En matière d’accès aux ressources vitales de base, le PDRI-Mô a permis de réaliser et/ou réhabiliter cent trente-neuf (139) forages, deux (02) mini adductions d’eau potable à Djarkpanga et Tindjassi, 18 points d’eau autonomes équipés d’énergie solaire. Selon les statistiques, le forage ou le poste d’eau autonome sert de principale source d’eau à 75,2% des ménages ; 5,7% s’approvisionnent à la borne-fontaine et 1,1% au puit moderne. Néanmoins, 17,2% des ménages continuent d’employer les marigots, rivières, barrages pour boire de l’eau. 

A ce jour, les activités prévues dans le cadre de la mise en œuvre du PDRI-Mô ont été exécutées dans leur entièreté. Cependant, le pays va se lancer à la recherche de financement pour la deuxième phase du projet et entrevoit la poursuite des travaux d’aménagement de 30 ha de bas-fonds et de 4500 ha de ZAAP ; le contrôle et la surveillance des travaux d’aménagement ; l’appui-accompagnement des paysans pour la mise en valeur des Zones d’aménagement agricoles planifiées (ZAAP) ainsi qu’une acquisition des tracteurs et équipements agricoles.