L'Objectif Faim zéro menacé

Image FAO
L'édition 2018 de la journée mondiale de l'alimentation a lieu ce 16 octobre sur fonds de rehaussement de nombre de personnes souffrant de la faim et la malnutrition chronique dans le monde. Après quelques années de répits, le fléau a repris tranquillement son envole sur les deux dernières années. En 2017, c'est près de 821 millions de personnes qui sont touchées par la faim, soit une augmentation de 17 millions par rapport à 2016.C'est l'une des leçons à retenir du rapport 2017 de l’Organisation des nations unies pour l'alimentation et l’agriculture FAO rendu public 1e 13 octobre dernier à Lomé.

Ces chiffes interpellent plus d'un pour une prise de conscience tant à l'échelle nationale qu'internationale sur les enjeux de la faim.. Pou se faire entendre par toutes les couches sociales de la population togolaise, la FAO a organisé une caravane qui a sillonné la ville de Lomé en collaboration avec le ministère de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche ce même 13 octobre, une  activité  inscrite au programme de la célébration de la 22 ème édition de téléfood, une initiative de la FAO.

L’insécurité, le changement climatique, la migration sont entre autres sources de la faim et la malnutrition surtout en Afrique subsaharienne. Voilà pour quoi un appel à la culture de la paix et la tolérance est vivement lancé, afin de juguler ce phénomène qui décime l'humanité. Pour rappel, la lutte contre la faim est aux avants-garde des Nations-Unies (ODD 2) et est l'axe principal de l'Agenda 2030 "Objectif Faim Zéro".

"s’il n’y a pas la paix, on ne peut pas avoir la sécurité alimentaire. Les sècheresses, les inondations, l’instabilité, les troubles et les guerres mettent à mal la progression du monde vers l’objectif 2030 qui est d’éliminer la faim" a indiqué Oyétoundé Djiwa, chargé de programme à la FAO-Togo.


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.