Togo / HCRRUN : Début de la deuxième étape de la prise en charge psycho-médicale avec les victimes vulnérables

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité nationale (HCRRUN) a entamé ce mardi la deuxième étape de la mise en œuvre du volet indemnisation du programme de réparation. Environ 444 victimes dites " Vulnérables" des troubles sociopolitiques au Togo sont concernées. Pour la cause, une enveloppe de 05 milliards de Francs CFA a été débloquée par l'Etat togolais contre 2 milliards pour la première étape.

Ces 444 victimes " vulnérables " sont reparties de la manière suivante :
- 123 pour la période 1958 à 1989
- 268 pour la période 1990 à 2004
- et le reste concerne les victimes de 2005, du fait qu'elles n'ont pas été retrouvées au cours de la première étape.

Comme pour la première étape, ces victimes bénéficieront d'une prise en charge psycho-médicale et /ou d'une indemnité (tout à fait symbolique) fixée par la CVJR, tenant compte du degré de préjudice subi. Pour des raisons d'efficacité et un travail efficient, cette opération sera faite en plusieurs vagues. La première vague à être prise en charge à partir de ce mardi 27, et ce jusqu'au 30 novembre 2018 est celle de Lomé commune. Les victimes sont donc convoyées à Lomé pour la circonstance. S'en suivront donc celles de l'intérieur.

En marge de la cérémonie officielle marquant ce démarrage, la Présidente du HCRRUN, AwA Nana Daboya, a exhorté toutes les victimes à faire montre de sagesse et de patience, car " l'Etat, à travers le HCRRUN, ne laissera personne en marge du processus en cours ", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter " Je convie tous les acteurs impliqués dans ce processus à plus d’imagination et de créativité afin d'apporter le réconfort et le soulagement souhaités à ces compatriotes qui souffrent dans leurs chairs et leurs âmes".

Pour rappel,  2510 victimes ont été indemnisées contre 2475 prévues au préalable au cours de la première phase de réparation  qui s'est achevée le 17 septembre dernier sur une note de satisfaction.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.