RADIO OREOLE EN DIRECT

Le plagiat : Un comportement à risque qui peut entrainer la perte de diplômes pour les Titulaires de Master ou de Doctorat

L’une des reformes que le CAMES entend mettre officiellement  en application dans les prochains mois est l’annulation pure et simple des diplômes comme le Masters, le Doctorat ou  tout autre diplôme supérieur  s’il s’avérait que le contenu de la thèse relève d’un plagiat. C’est ce qu’à fait comprendre Prof. Guy Appolinaire MENSAH, le Directeur de recherche au CAMES, au cours d’une conférence universitaire  la semaine dernière à agora Senghor à Lomé au Togo.

Pourrait-on parler de paresse, de négligence ou encore de manque de rigueur ?  L’un ou l’autre de ces comportements manifestes peut témoigner combien  des travaux assortis de recherches de long allène peuvent se retrouver sur le dépotoir des copie collé. Le plagiat dans le domaine des recherches scientifiques ou intellectuelles présente des définitions diverses. Certains le conçoivent comme étant   un acte de faire passer pour siens les textes ou les idées d’autrui. D’aucuns  pensent  que le plagiat  consiste à copier les autres en reprenant les idées ou les résultats d’un autre chercheur sans le citer et à les publier en son nom propre, d'autres encore parlent un vol de la création originale. 
 
Il s ‘agit d’un phénomène qui a déjà commencé à faire tomber des têtes au sein même des grandes magistratures d’Etat aussi bien en Afrique qu'en Europe. Alors qu’une thèse implique outre plusieurs acteurs tels que l’auteur, les fournisseurs  d’informations, le directeur de mémoire…, des années de recherche et d’élaboration  documentaire, Prof. Guy Appolinaire MENSAH trouve plus que nécessaire d’attirer l’attention des étudiants de l’Université  de Lomé sur ce fléau qui peut compromettre l’avenir de  l’éducation supérieur de notre continent. 
 
Nous y reviendrons dans la suite de cet article (ACTE 2) Risque de perte de diplômes supérieurs ou de titre universitaire).

Jacques LEMOU

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.