Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

Togo : Vers la mise en place des académies solaires dans les 5 régions

Les énergies renouvelables sont pour les générations actuelles et futures un important réservoir non seulement de main d’œuvre mais aussi un levier majeur pour la construction des économies durables à l'instar du Plan national de développement (PND 2018-2022) lancé par le Togo le 4 mars dernier. Pour que le Togo dispose d'une ressource humaine compétente en la matière, 50 personnes suivent depuis ce mardi à Lomé, une formation des formateurs des académies solaires. Ce projet a été conjointement lancé au siège de KYA ENERGY GROUP, par les ministres Marc Ably-Bidamon des mines et de l’énergie et Tairou Babiègue en charge de la Formation professionnelle.

L'objectif de cette initiative est qu'à terme, 3000 togolais acquièrent des connaissances nécessaires en installation et en maintenance des kits solaires. C'est les 50 de départ qui auront donc cette mission de les former. Pour se faire, il est prévu la création dans les cinq régions du Togo des académies solaires pour former des techniciens locaux afin de préparer les jeunes à l’emploi vert.

« En effet, la mise en œuvre du PND et de la stratégie d’électrification du Togo va nécessiter de la main d’œuvre qualifiée dans le domaine des énergies renouvelables en général et de l’énergie solaire en particulier », a indiqué le ministre des mines et de l’énergie Marc Ably-Bidamon.

C'est à l'issu d'un appel d'offre lancé par l'Agence Togolaise d' Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) que KYA-Energy GROUP, une entreprise togolaise, a été sélectionné au détriment de deux autres concurrents, toutes étrangères (SUNFARMING GMBGH allemande et MAXX SOLAR ENERGY PTY Ltd de l’Afrique du Sud).

Le Professeur Yao Azoumah, le Directeur Général de KYA ENERGY GROUPE, a souligné en marge du lancement que « les académies solaires sont un volet essentiel du projet. Les 10 formateurs vont encadrés 600 techniciens par centre, donc par région. Ce qui fait au total 3 000 sur toute l'étendue du territoire ».

 
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID