RADIO OREOLE EN DIRECT

L'OMS certifie l’Algérie et l’Argentine exemptes de paludisme

L’Algérie et l’Argentine viennent d’être officiellement reconnues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme pays ayant éradiqué le paludisme sur leur territoire. Ces deux pays n'ont pas connu de transmission autochtone de la maladie pendant au moins ces trois dernières années consécutives. À l’échelle mondiale, 38 pays et territoires ont été déclarés exempts de paludisme à ce jour.

Après l’Île Maurice, qui a été certifiée en 1973, l'Algérie est le deuxième pays de la Région africaine de l’OMS à être officiellement reconnu comme exempt de paludisme. De même, l’Argentine est le deuxième pays de la Région OMS des Amériques à être certifié en 45 ans, après le Paraguay qui l’a été en juin 2018.

« L’Algérie et l’Argentine ont éliminé le paludisme grâce à l’engagement sans faille et à la persévérance des populations et des dirigeants des deux pays. Leur succès sert de modèle pour d’autres pays qui s’efforcent de mettre fin à cette maladie une fois pour toutes », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

Il faut souligner que  le parasite du paludisme a été découvert en Algérie en 1880 par le médecin français Dr Charles Louis Alphonse Laveran. Le pays a été durement éprouvé par l'épidémie dans les années 1960, avec plus de 80 000 cas signalés chaque année.

« L’Argentine a notifié le dernier cas autochtone en 2010 et a démontré l’engagement, les capacités au sein de ses systèmes de santé, de laboratoire et de surveillance ainsi que le financement nécessaire pour prévenir la réintroduction du paludisme dans son pays. Je suis convaincue que l’Argentine servira d’exemple et de source d’inspiration aux autres pays de la Région des Amériques pour parvenir à l’élimination de la maladie dans les prochaines années », a déclaré la Dre Carissa Etienne, Directrice de l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), Bureau régional de l’OMS pour les Amériques.

Selon l'OMS, le paludisme demeure l’une des principales causes de mortalité dans le monde; en effet, Comme estimations, 219 millions de cas et plus de 400 000 décès dus au paludisme ont été dénombrés en 2017. Environ 60% des décès concernent des enfants de moins de cinq ans.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.