Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

7 mai 2019

L'UNFPA célèbre ses 50 ans au service de la population


Créé en 1969, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) célèbre cette année ses 50 ans d’existence. En tant qu’agence onusienne, elle intervient sur les questions liées essentiellement  au bien-être et au développement des populations du monde. Cette commémoration est couplée avec les 25 ans de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD). « 50 ans de défense des droits et des choix pour tous », c’est le thème choisi pour la circonstance. 50 ans d’actions avec des avancées enregistrées. Le Togo n’est pas resté en marge de cette célébration puisque le pays a depuis 1972 un bureau de l’UNFPA sur son territoire, lequel n’a cessé d’apporter son expertise à travers plusieurs programmes axés notamment sur la santé, l’hygiène, l’éducation… 

Cette célébration intervient dans un contexte bien particulier où en 50 ans, la population mondiale a plus que doublé. 3,6 milliards en 1969, on est à plus de 8 milliards aujourd’hui. Les activités nationales marquant ce 50ème  anniversaire de l’UNFPA ont été lancées ce matin à Lomé. Ce fut une occasion pour les acteurs de faire un bilan aussi bien mondial que locale en 47 ans de partenariat.

Le tournant majeur dans les actions de l’UNFPA est intervenu en 1994 au Caire (Egypte) à l’occasion de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) à laquelle 179 Etats ont pris part et où l’organisation a marqué un changement de paradigme. Depuis lors, il n’est plus question seulement de dénombrer les êtres vivant dans un territoire donné, mais aussi de se rassurer qu’ils ont accès aux services de santé de base, à l’éducation, à l‘éducation et à la formation …

Ainsi, sur le plan mondial, on note essentiellement un recul de 45 % du taux de la mortalité maternelle entre 1990 et 2015. Des millions de femmes ont acquis le pouvoir de contrôler leur fécondité, notamment grâce aux services de planification familiale volontaire.
Ici au Togo, l’UNFPA  a accompagné le gouvernement dans sa marche vers le développement à travers divers programmes. Le 7ème, quinquennal, vient de démarrer d’ailleurs et couvrira la période 2019-2023 afin de parvenir à :

  • Zéro besoin non satisfait en planification familiale
  • Zéro décès maternel évitable
  • Zéro violence et pratique néfaste à l’égard des femmes et jeunes filles.
Selon le Représentant-Résident de l’UNFPA au Togo Saturnin EPIE, les programmes précédents ont permis d’atteindre les résultats suivant :
  • Mortalité maternelle : De 478 décès pour 100 000 naissances vivantes en 1998, on n’est passé à 401 aujourd’hui ; ce qui correspond à 2,5 décès par jour.
  • Prévalence contraceptive : elle est passée de 17 % en 2013 à 21% en 2018
  • Le taux de fécondité total est aujourd’hui de 4,8 enfants par femme contre 5,17 en 2013
  • Le statut de la femme dans la société et sa contribution à l’économie, à la politique et au développement sont en nette amélioration.
« En dépit de ces avancées enregistrées que nous saluons, il faut reconnaitre que l’acquisition des droits et des choix pour tous reste inachevée », a indiqué  Saturnin EPIE.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID