Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

30 juillet 2019

Togo -Municipales partielles/ Ayassor : " Nous comptons sur la maturité politique des candidats et citoyens "



Conformément à la décision du conseil des ministres du 24 juillet dernier, les campagnes électorales pour les municipales partielles dans cinq communes à savoir Avé 2, Bassar 4, Oti-sud 1, Wawa 1 et Zio 4 ont été ouvertes ce 30 juillet 2019 par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI. Occasion pour le président  Tchambakou Ayassor d'appeler à un processus apaisé et réussi.

Les togolais étaient aux urnes le 30 juin 2019 dans le cadre des élections municipales, une première depuis 1987. Les électeurs de 2 communes, Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1, n'ont pu voter pour des raisons techniques. Le 18 juillet, à la proclamation définitive des résultats, la cour suprême avait annulé le scrutin dans Wawa 1 et Zio 4 en ordonnant la reprise du processus électoral dans ces localités.

C'est en respect donc au décret en date du 24 juillet 2019, que la CENI a officiellement lancé ce mardi 30 juillet à 00 heures GMT les campagnes pour les partielles dans les 5 communes sur 117. Elles se refermeront le  13 août 2019 à 23 heures 59 minutes.

Dans son adresse circonstancielle, le président de la  CENI Tchambakou Ayassor a tenu à rappeler les exigences de tolérance, de respect mutuel, de courtoisie et de civisme, que doivent strictement observer les compétiteurs.


" Il est de notre responsabilité collective et individuelle d’œuvrer pour un scrutin apaisé qui passe, à notre avis, par une campagne sans invectives ni provocation ou actes de violences, d’ailleurs incompatibles avec les valeurs démocratiques et les prescriptions du code électoral ", a-t-il indiqué 

Il s'agit notamment de :
  • -    la liberté de réunion  pour tous les candidats, sur l’ensemble du territoire national durant la campagne électorale ;
  • -    l’interdiction des réunions électorales sur la voie publique, réunions qui ne peuvent aussi se tenir entre 22 heures et 06 heures du matin ;
  • -    la déclaration desdites réunions au préfet ou au maire au moins 24 heures à l’avance, en leur cabinet, par écrit et au cours des heures légales d’ouverture des services administratifs ;
  • -     le respect des emplacements prévus pour l’apposition des affiches ;
  • -    l’interdiction des pratiques publicitaires à caractère commercial par voie de presse, de radiodiffusion, les dons et libéralités en argent ou en nature, pour influencer ou tenter d’influencer le vote ;
  • -  l’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale de droit public, d’une institution ou d’un organisme public.
    " Toutes les dispositions sont prises pour la sécurisation du processus électoral, en l’occurrence la campagne électorale dans les cinq communes où se tiendront les élections partielles des conseillers municipaux ", a rassuré Tchambakou Ayassor.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID