Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

31 juillet 2019

Togo : Un conclave sur la promotion de la consommation locale dans les prochains jours

En marge de la 3ème édition de la Foire Made in Togo, le ministre du Commerce, des Transports, de l’Industrie, du Développement du Secteur privé et de la Promotion de la consommation locale Kodjo  ADEDZE a lancé dans la foulée la tenue très prochainement d'un atelier national sur la promotion de la consommation locale. Le sujet tient à cœur le gouvernement face aux nombreux enjeux liés au plan national de développement (PND 2018-2022). " Nous devons nous-même consommer ce que nous produisons et nous donnerons l'occasion aux autres d'en consommer ", a-t-il déclaré en substance.

Un atelier national sur la promotion de la consommation locale, pourquoi faire?

Selon le ministre Kodjo  ADEDZE, il s'agira de mener des réflexions approfondies afin de booster efficacement la consommation des produits locaux, issus du terroir. Que ce soit dans l'agroalimentaire, l'artisanat et autres, le Togo dispose aujourd'hui des hommes et femmes qui font du bon bouleau, qui avec leur génie innovent et mettent sur le marché des produits naturels ou bio de bonne qualité. Pourtant, la consommation tarde à prendre. C'est justement à ce niveau que se situe le problème.

Le marché de la consommation au Togo est envahi par des produits importés, et les togolais s'en approvisionnent au détriment de ceux du terroir. Les différentes études faites sur le terrain indique que les facteurs  déterminant de cette situation se trouvent être " le prix ", " la qualité " , " l’emballage ou le package "et  " la diversité ". En effet, les togolais quoi que conscients des dangers qu'ils encourent en faisant usage des produits venus de l'extérieur, n'existent pas une seconde à s'en approprier. Oui il y a la production locale, mais elle est chère. Oui il y a la production locale, mais elle n'est pas diversifiée, les chaines de valeurs sont limitées. Tout ceci a pendant longtemps favorisé la concurrence extérieure.

En annonçant la tenue de cet atelier national sur la valorisation de la consommation locale, le ministre  en charge du secteur Kodjo  ADEDZE entend réunir les acteurs, autorités, experts, producteurs et responsables des PME et PMI pour trouver des pistes de solutions qui aboutiront à la définition d'une politique nationale de promotion de la consommation locale. Cela en vaut la peine car la réussite du PND passe par la (axe 2).

" Ce rendez-vous (Foire Made in Togo bien évidemment) tombe à point nommé et se positionne sur l'axe 2 du PND (2018-2022) qui met l'accent sur le développement des pôles de transformations agricoles, manufacturières et d'industries extractives ", a -t-il déclaré.

Mais d'ores et déjà, une solution saute à l’œil. Les différents entrepreneurs locaux pensent que le gouvernement peut intervenir soit par des subventions, soit par taxation des importations pour réduire le poids de la concurrence. L'autre aspect de la chose est de diversifier les chaines de valeurs.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID